logo Moov
           Nocomment
Cadre légal des élections : Hery Rakotomanana conscient des failles !
(12-01-2017) - Les membres de la Commission Electorale Nationale Indépendante (Ceni) ont procédé hier, auprès de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC), à la remise de déclaration de patrimoine.
-
-
© Oxygeniouz
Le président de la commission, Hery Rakotomanana, a été accueilli par un parterre de journalistes.

Transparence. Veulent-ils servir d’exemples en matière de déclaration de patrimoine ? « Non, nous ne nous considérons pas comme des modèles sur le sujet. C’est prévu par les textes et je pense qu’il est tout à fait normal de respecter les dispositions textuelles. Cette déclaration de patrimoine garantit également la transparence, une chose que la Ceni défend bec et ongles », a répondu Hery Rakotomanana. Faut-il rappeler que pour les élections futures, la Ceni veut asseoir et garantir cette transparence et ce, nonobstant le fait que plusieurs politiciens et citoyens affichent moins de confiance à son endroit.

Précampagne. Interrogé sur la tenue ou non des élections régionales et provinciales pour cette année, Hery Rakotomanana a affirmé que « l’initiative n’incombe pas à la Ceni. Mais elle est toujours prête à les organiser le cas échéant ». Des méfiances sont tout de même révélés, notamment sur l’égalité des chances des candidats, faussée par la précampagne et qui, reconnue par le président de la Ceni, relève du vide juridique à Madagascar. « Nous sommes au stade de la révision du cadre légal des élections. Il n’y a aucun texte qui régit la précampagne jusqu’à maintenant mais nous appliquons celui qui est en vigueur », a-t-il argué. Effectivement, tout un chacun attend les fruits des différents ateliers organisés par la commission électorale. Jusqu’à présent, aucune fuite y afférente n’est constatée.

RALE. Le 1er décembre 2017, les révisions annuelles des listes électorales (RALE) ont été ouvertes officiellement et se clôtureront ce 31 janvier. Pour cela, le président de la Ceni a émis son avis : « L’inscription ou la vérification des noms sur les listes électorales relèvent d’une démarche personnelle des citoyens ». Il a pourtant reconnu que des déséquilibres au niveau de ces listes surgissent mais pour pallier aux éventuelles péripéties, « la stratégie nationale de communication et de sensibilisation des électeurs, financée par le Programme des Nations Unies pour le Développement, sera mise en œuvre cette année ». L’après 31 janvier, comme il l’avait soutenu, nous révèlera si les citoyens ont été assez sensibilisés, mobilisés et motivés ou non à l’idée de s’inscrire sur les listes électorales.

Aina Bovel

Bookmark and Share

Vous êtes ici : Accueil > Actualités
Vous êtes à Antananarivo :
Contactez nos journalistes :
  Tel. 034 00 301 50
         034 00 173 54

Vous êtes en province :
Envoyez les reportages de votre région !
Moov les diffusera
E-mail : editorial@dts.mg
Autres sites du groupe : www.telma.mg | www.mvola.mg