logo Moov
           Nocomment
Rencontre CUA-VTM : Tentative de division des « taximen » selon Clémence Raharinirina
(20-11-2017) - La rencontre entre le directeur des transports urbains auprès de la Commune urbaine d’Antananarivo et les transporteurs a eu lieu samedi 18 novembre dernier.
-
-
© Midi Madagasikara

La situation avance entre les « taximen » regroupés dans le « Vondron’ny Taxi Matianina » et la CUA. Une situation qui s’est manifestée par la rencontre qui a eu lieu le samedi dernier. Lesdeux parties ont en effet pu donner des « feed-back » sur les améliorations à apporter au cahier des charges de la société OMAVET. L’évènement était également pour les membres du « Vondron’ny Taxi Matianina » l’occasion d’être présentés devant les responsables auprès de la Commune urbaine d’Antananarivo. A cet effet, des débats sur la mise en place “d’une carte magnétique de conformité” ont été lancés. Ladite carte devant être distribuée gratuitement et valide durant deux ans après une visite de conformité à Ampasampito. Par ailleurs, des mesures temporaires telles que la distribution de “certificats” vont être prises par les responsables auprès de la CUA en attendant l’effectivité des cartes magnétiques. Outre les résolutions sus citées, la réunion de samedi dernier a également été l’occasion pour les deux parties de raffermir leur collaboration.

FTAR. La décision de création du « Vondron’ny taxi matianina » (VTM) est perçue par les membres auprès de la FTAR ou « Fikambanan’ny Taxi Antananarivo Renivohitra » comme un moyen pour la commune de diviser les « taximen ». Joint au téléphone Clémence Raharinirina a fait savoir que “les taximen subissent actuellement la politique du diviser pour régner”. “Les membres du VTM vont être utilisés comme des interlocuteurs. Ils vont à leur tour nous forcer à accepter toutes les décisions de la commune” s’est-elle lamentée. Saisissant l’occasion, Clémence Raharinirina de soulever sa crainte sur “une éventuelle friction” entre les « taximen ». “Jusqu’à présent chacun continue sa lutte, mais l’on ne sait pas ce qui va se passer après. Je crains que cela ne se dégénère, car la majorité des « taximen » n’accepte pas la réforme entreprise par la CUA” a-t-elle ajouté. Dans cette histoire, aussi bien la CUA que la FTAR annoncent détenir la majorité des « taximen » que l’on se demande qui va remporter la bataille. A suivre.

José Belalahy

Bookmark and Share

Vous êtes ici : Accueil > Actualités
Vous êtes à Antananarivo :
Contactez nos journalistes :
  Tel. 034 00 301 50
         034 00 173 54

Vous êtes en province :
Envoyez les reportages de votre région !
Moov les diffusera
E-mail : editorial@dts.mg
Autres sites du groupe : www.telma.mg | www.mvola.mg