logo Moov
           Nocomment
Forum Africa 2017 : Hery Rajaonarimampianina absent en Egypte
(06-12-2017) - La cité balnéaire de Charm-el-Cheikh en Egypte va accueillir du 7 au 9 décembre prochain plus de 100 intervenants et 1 500 délégués issus de différents pays pour débattre de l’intégration régionale et de la création d’emplois en Afrique.
-
-
© Présidence de la République de Madagascar

A cette occasion, le président égyptien Abdel Fattah al-Sisi aura pour hôtes de marque, ses homologues du Tchad, de la Côte d’Ivoire, du Rwanda, des Comores et de la Somalie. Sont également attendus, le vice-président nigérian et le Premier ministre mozambicain. En revanche, ni le président Hery Rajaonarimampianina ni le Premier ministre Olivier Mahafaly ne seront de la partie. Le premier pour cause de visite officielle au Japon jusqu’au 7 décembre, même si quand il le veut, il peut. C’était le cas pour le sommet Union Africaine – Union Européenne à Abidjan où il était présent malgré un emploi du temps très serré. Le second parce qu’il faut bien que l’un des deux chefs de l’Exécutif garde la maison, quoique le locataire de Mahazoarivo n’ait pas été non plus envoyé dans la capitale ivoirienne pour représenter Madagascar. Le maître d’Iavoloha qui semble avoir un don d’ubiquité en voulant être partout, avait tenu à se rendre lui-même à ce sommet UA – UE qui était une grande première pour Emmanuel Macron. Ceci expliquant visiblement cela.

Oublié par Macron. Le président français avait d’ailleurs saisi son déplacement à Abidjan pour effectuer sa tournée initiatique en Afrique qui l’a conduit le jour d’avant le sommet au Burkina Faso et le jour d’après au Ghana. Madagascar ne figurait pas dans l’agenda d’Emmanuel Macron qui avait pourtant fait part de sa volonté d’abattre « les barrières artificielles entre une Afrique francophone et une Afrique anglophone ; entre une Afrique du Nord et une Afrique subsaharienne ». Il a oublié ou omis (c’est selon) de mentionner le nom de Hery Rajaonarimampianina dans son discours à l’Université de Ouaga 1 à l’adresse de l’Afrique, alors qu’il avait cité nommément le Burkinabe Christian Kaboré; l’Ivoirien Alassane Ouattara ; le Guinéen Alpha Condé ; le Tchadien Idriss Deby ; le Nigérien Mahamadou Issoufou ; le Sénégalais Macky Sall. Il ne pouvait évidemment ne pas parler de Thomas Sankara au Burkina Faso en déclarant avec son parler direct : « Je veux m’exprimer ici au pays des hommes intègres ». Il ne savait sans doute pas que le défunt président burkinabe avait été formé à l’Académie militaire d’Antsirabe, au pays de …Claudine.

R. O

Bookmark and Share

Vous êtes ici : Accueil > Actualités
Vous êtes à Antananarivo :
Contactez nos journalistes :
  Tel. 034 00 301 50
         034 00 173 54

Vous êtes en province :
Envoyez les reportages de votre région !
Moov les diffusera
E-mail : editorial@dts.mg
Autres sites du groupe : www.telma.mg | www.mvola.mg