logo Moov
           Nocomment
Andry Rajoelina : « Foule contact » dans le Sud-Est
(16-04-2018) - « Premier tour dia vita », « Vonjeo izahay président », « Ianao no anay président »… C’est ce qu’on a entendu hier à Vohipeno. Ces appels s’apparentaient à des cris face à la situation de pauvreté, à l’insécurité et aux difficultés subies au quotidien par la population
-
-
© Midi Madagasikara

A en juger par l’affluence et l’enthousiasme des gens, le taux de popularité de l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina reste intact au niveau de la Région Sud-Est. Tous ses déplacements se sont vite transformés en bain de foule aussi improvisé que spontané. Lors de la cérémonie de béatification de « Ramose » Lucien Botovasoa, le numéro Un de la Révolution Orange a éclipsé le chef des « cravates bleues » qui a préféré se faire discret face à une foule visiblement apparemment acquise au MAPAR. C’était le cas notamment à la fin de la messe où les fidèles catholiques venant des quatre coins de la Grande Ile ont suivi Andry Rajoelina et sa suite en applaudissant et en clamant son nom. Même les membres du gouvernement et la délégation du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » qui s’apprêtaient à monter à l’Autel pour saluer les responsables de l’Eglise Catholique Romaine, n’ont pu s’empêcher de se retourner pour constater de visu l’effervescence populaire autour de l’ancien président de la Transition.

Ampanjaka.
Toujours aussi à l’aise dans la communication et dans l’art de communiquer, Andry Rajoelina a effectué un bain de foule jusqu’à environ trois kilomètres à la sortie de la ville de Vohipeno, sur la route menant vers Manakara. A noter que durant cette messe de béatification de « Ramose » Lucien Botovasoa, Andry Rajoelina s’est assis à côté de Thérèse Zafy, veuve de l’ancien président Zafy Albert, d’Yvette Sylla et les Ampanjaka de Vohipeno. Il a également eu une accolade avec la sœur du martyr Lucien Botovasoa. La veille, la population de Vatovavy Fitovinany a réservé un accueil chaleureux pour l’ancien président de la Transition lors de son arrivée à l’aéroport de Manakara. Dans l’après-midi de samedi, il a assisté à une messe qui s’est tenue à la paroisse Notre-Dame de l’Assomption, l’église où « Ramose » Lucien Botovasoa s’est fait baptiser. A noter qu’Andry et Mialy Rajoelina ont financé le carrelage entier de cette paroisse qui fêtera son centenaire cette année. Par ailleurs, le porte-fanion du MAPAR a aussi promis de financer l’embellissement de l’autel. Invité à prendre la parole lors de cette messe, l’ex-Chef d’Etat a déclaré qu’il existe encore des jeunes de 39 ans qui sont prêts à prendre leurs responsabilités pour sauver le pays et pour suivre l’exemple du martyr Lucien Botovasoa. Une réponse à la question posée dans son homélie par le Coordonnateur central de la célébration de la béatification, Monseigneur Michel.

Revanche.
Après cette messe, Andry Rajoelina a rallié à pied la paroisse Notre-Dame de l’Assomption jusqu’au Lac Matatana. Comme tous les fidèles catholiques qui ont fait le déplacement à Vohipeno pour cette cérémonie de béatification, il n’a pas manqué de se recueillir sur ce lieu où « Ramose » Lucien Botovasoa a été décapité le 17 avril 1947. Toutes ces « foule contact » étaient l’occasion pour la population du Sud-Est d’exprimer son soutien au président du MAPAR qui a rencontré hier ses partisans au niveau de la Région Vatovavy Fitovinany. Pour bon nombre d’observateurs, l’ancien président de la Transition a pris sa revanche à Vohipeno après avoir été empêché de se rendre à Mahajanga où sa cote de popularité est également au plus haut.


Davis R

Bookmark and Share

Vous êtes ici : Accueil > Actualités
Vous êtes à Antananarivo :
Contactez nos journalistes :
  Tel. 034 00 301 50
         034 00 173 54

Vous êtes en province :
Envoyez les reportages de votre région !
Moov les diffusera
E-mail : editorial@dts.mg
Autres sites du groupe : www.telma.mg | www.mvola.mg