logo Moov
           Nocomment
Grand Sud de Madagascar : Cartographie des eaux souterraines et des données hydrogéologiques
(17-05-2018) - Mettre à profit les technologies en imagerie satellitaire afin d’identifier les zones à potentiels exploitables en matière d’eaux souterraines, en vue de résoudre de manière durable le problème d’accès à l’eau des populations de la partie Sud de la Grande Ile.
-
-
© Midi Madagasikara

Face aux problématiques récurrentes liées à l’eau dans le Grand Sud de Madagascar, la cartographie des ressources en eau dans le Sud a été au centre des attentions, hier, dans le cadre d’un atelier regroupant des professionnels et des experts internationaux. Cet atelier intitulé « Cartographie du potentiel en eaux souterraines du Grand Sud de Madagascar à l’aide de l’imagerie satellite », fait suite à la convention entre l’Union Européenne et l’UNICEF (Fonds des Nations Unies pour l’enfance) en septembre 2017 pour un projet conjoint qui combine l’imagerie satellite avec des données hydrogéologiques.

Problème récurrent.
La partie Sud de Madagascar est régulièrement confrontée à de sérieux problèmes d’accès à l’eau en raison des épisodes de sécheresse répétés dont l’intensité est particulièrement importante et croissante ces dernières années. Cette situation est liée à la rareté des ressources en eaux exploitables, généralement de faible volume et souvent salées. « En dépit de nombreuses études préalablement réalisées dans le sud, le taux d’échec des forages reste élevé du fait du contexte hydrogéologique particulièrement défavorable », explique l’UNICEF. Les populations des régions arides du Sud restent, de ce fait, privées d’une eau de bonne qualité et en quantité suffisante. Les femmes et les enfants, généralement chargées des corvées d’eau, doivent parfois parcourir des dizaines de kilomètres pour trouver un point d’eau dont la qualité est douteuse. Autrement, les ménages doivent débourser des sommes élevées pour avoir une eau, elle aussi, non potable.

Identifier les zones favorables.
Or, les données et informations sur les ressources en eau dans cette partie de l’île font cruellement défaut, limitant la compréhension du contexte hydrogéologique de la zone. Et quand bien même les données existent, elles sont incomplètes ou alors inexploitables en raison de leur qualité peu satisfaisante. Une situation qui entrave l’exploitation et la gestion des ressources en eau souterraine. Celles-ci sont de ce fait, peu explorées.

« Très peu d’investigations ont été menées à grande échelle pour cartographier la disponibilité des ressources en eaux souterraines dans le Grand sud de Madagascar, en vue d’identifier les sites présentant un meilleur potentiel en eaux souterraines pour faciliter l’implantation de forages », a expliqué Elke Wisch, représentante de l’UNICEF à Madagascar. C’est en vue de pallier à ce manque d’informations qu’a vu le jour le projet de cartographie du potentiel en eaux souterraines du Sud à l’aide de l’imagerie satellite. L’objectif étant de cartographier le potentiel en eaux souterraines et d’identifier les zones favorables pour une exploitation durable des ressources en eaux souterraines dans le Grand sud de Madagascar. Une nouvelle approche qui pourrait apporter un changement palpable dans le quotidien des populations en manque d’eau dans le grand Sud de la Grande Ile.


Hanitra R.

Bookmark and Share

Vous êtes ici : Accueil > Actualités
Vous êtes à Antananarivo :
Contactez nos journalistes :
  Tel. 034 00 301 50
         034 00 173 54

Vous êtes en province :
Envoyez les reportages de votre région !
Moov les diffusera
E-mail : editorial@dts.mg
Autres sites du groupe : www.telma.mg | www.mvola.mg