Vous êtes ici

02-08-2018 par Midi Madagasikara

Et c’est parti pour le festival Somaroho, grand carrefour culturel de la région Nord du pays et rencontres festives pour les artistes et les festivaliers. Hier, le carnaval a marqué le coup d’envoi du festival, et la soirée au Libertalia avec Wawa et Daphné.


Copyright Image : © Midi Madagasikara

Un parfum de fête, dans la liesse populaire, on se croirait en plein décembre quelque part entre la veille de Noël et le dernier jour de l’an à Nosy- Be. Avec une chaleur agréable et loin d’être étouffante, comme elle aurait pu l’être au mois de décembre, la saison estivale est très clémente. Et pourtant, on est bien au début du mois d’août. Et malgré les paillettes, les masques et les chapeaux ornés de guirlandes, le Père Noël ne viendra pas. A la place, c’est le « King » Wawa qui se prépare à monter sur scène  pour marquer le début du festival Somaroho. Pour marquer cette édition encore plus grandiose, il a partagé la scène avec la chanteuse Daphné. Déjà en début de soirée hier, les tuk tuk, taxis et autres transports en commun ont été pris d’assaut par les festivaliers. Même si le Libertalia est un peu éloigné du centre ville, ce n’étaient pas les quelques kilomètres en tuk tuk qui ont effrayé les fans. La soirée, toujours électrique et d’une dimension plus grande, a émerveillé les spectateurs.

Carnaval. Mais le Somaroho ne le serait pas sans le traditionnel carnaval qui sillonne la ville jusqu’au stade d’Ambodivoanio où se tiendront tous les spectacles de ce festival. Plus d’une heure de défilé, avec des participants qui n’ont ni froid aux yeux ni chaud  aux… pieds ! Car ces jeunes ont dansé sur l’asphalte, presque pieds nus, durant plus d’une heure. Un spectacle magique que personne ne voulait rater, car toute la rue principale a été bondée de monde, on pouvait à peine circuler. Il faut dire qu’en cette période de Somaroho, la population à Nosy- Be monte en flèche. Car outre les locaux, il y a aussi les fans des régions et des villes environnantes : Ambanja, Diégo, Ambilobe, Majunga, Tanà, Mayotte et bien sûr la diaspora malgache en France originaire de toute la région Nord. « C’est la période la plus lucrative pour nous, commerçants de Nosy- Be » lâche cette gargotière dans le marché du Bazar Be en plein centre ville. Avec une population décuplée et une ambiance populaire, les 400 Volts de Wawa illuminent toute l’île jusqu’à dimanche !

 Anjara Rasoanaivo