Vous êtes ici

03-08-2018 par La dépêche de Madagascar

Cela fait une quinzaine d’années que les férus de la musique folk malagasy se rassemblent pour revisiter en guitare les titres phares de ce registre.


Copyright Image : © La dépêche de Madagascar

 

Une tradition qui, au fil du temps, a pris d’ampleur lorsque des musiciens viennent davantage grossir les rangs. «Gilita Be» est inspiré du mouvement qui réunit les artistes «Mpihira Ambon’ny Tamboho».

L’on ne compte plus les éditions de «Gilita Be» mais en considérant les grandes scènes, le concert qui aura lieu au Palais de Sports Mahamasina ce dimanche sera donc sa 8ème édition. Gasy Event, l’organisateur de l’événement, a cette fois-ci rassemblé une horde de crooners et de guitaristes malagasy.

Même si ces derniers oeuvrent chacun dans différents styles musicaux, ils ont la plupart étaient bercés par les «Hira Ambony Tamboho» au temps de leurs jeunesses, où l’on chantait entre amis, dans le même quartier, des répertoires folks et populaires. Parmi eux, Samoëla, Kiady et Davis. En partageant au public cet esprit, Rija Ramanantoanina, Luc, Mahery, Sefo, Njila, Bebey, Benny, Tsielonina et les autres musiciens à l’affiche ne font que poursuivre ce que Rasamy Gitara ou Razilinah ont déjà développé à une certaine époque.

 

«Il ne s’agit pas de passer le flambeau, mais de revivre ensemble la nostalgie des chansons célèbres de différentes époques, se rappeler des artistes et des groupes qui ont été les pionniers du folk à Madagascar. Il est également important de préserver et promouvoir ce domaine musical, qui constitue un véritable patrimoine culturel», explique Rija Ramanantoanina.

 

Effectivement, lors de la répétition générale hier, au restaurant Telozoro Andrefan’Ambohijanahary, les artistes semblent mijoter une playliste époustouflante, très aléatoire. La présence des guitaristes comme Jovin et Nini Kolibera est essentielle à ce spectacle. Grâce à ses deux passionnés qui détiennent une grande maîtrise et mémoire de la musique folk, les autres peuvent revisiter des titres qui sont presque aux oubliettes. Le show du dimanche promet ainsi beaucoup de surprises enivrantes.

 

Annick Sedson