Vous êtes ici

11-09-2018 par Midi Madagasikara

Les fans attendent de pied ferme le groupe Mahaleo dans les mois à venir, surtout avec ses intentions urgentes de sortir 200 chansons qui n’ont jamais été éditées sur un support audiovisuel.


Copyright Image : © Midi Madagasikara

 

Les confidences d’un proche de cette formation musicale légendaire affirment qu’elle va produire ces titres à l’étranger. Sans doute en France, puisqu’elle y possède déjà une base de travail solide. Toutefois, Dama et compagnie seraient encore en train d’étudier une stratégie pour satisfaire leurs fans en terre malgache. Selon la source, le phénomène de piratage à Madagascar constitue un grand dilemme pour le groupe.

 

Enregistrement individuel. 

Voilà pourquoi Mahaleo collabore étroitement avec l’Omda et la Sacem pour concrétiser ce projet. Ces 200 chansons, ce seront des titres plus ou moins chantés sur scène mais jamais intégrés dans les anciens albums. Les fans y découvriront aussi pour la première fois plusieurs nouvelles œuvres. Selon toujours cette source, les enregistrements des voix pourraient être faits individuellement à Madagascar. Ensuite, ce sera en studio à l’étranger que le mixage et les autres travaux de production seront finalisés, étant donné que chaque membre du groupe est occupé dans ses activités personnelles, comme Dama qui se porte candidat aux présidentielles de novembre.

 

Centre culturel.

Sortir sur support ces 200 titres, le groupe Mahaleo y tient à cœur. Quelque part, la tentation de présumer une sorte de dernier baroud d’honneur s’impose. De plus, face à l’âge avancé de chaque membre, les apparitions publiques risquent d’être de plus en plus limitées dans les années à venir. En parallèle, Dadah, Bekoto, Fafah, Dama et Charles envisagent de créer un centre culturel au nom de la formation. Encore à titre de projet, ce futur lieu cristallisera sans doute le combat et les visions menés par Mahaleo à travers ses chansons depuis plus de 40 ans.

 

Maminirina Rado