Vous êtes ici

25-07-2018 par Midi Madagasikara

Chose promise, chose due ! Au mois d’avril, Sarhà.R, cette peintre gauchère, alors encore méconnue du public, présentait ses œuvres aux médias. A l’époque, elle dévoilait son projet d’exposition aujourd’hui devenu concret, puisque depuis hier, « Appel de la nature » orne les murs de l’AFT Andavamamba.


Copyright Image : © Midi Madagasikara

Croire en ses rêves, croire que tout est possible ! C’est la devise qu’adopte Sarhà.R, tant dans sa vie personnelle, professionnelle qu’artistique. L’année dernière, elle était effectivement encore une simple spectatrice. Aujourd’hui, elle tient sa première exposition. « Quand j’assiste à une exposition, je sens comme un sentiment de bien-être, de réconfort, d’apaisement et de plénitude. Toute cette beauté que renferme un tableau me captive. Suite à un évènement qui a marqué ma vie, qui m’a clouée au lit pendant deux semaines et m’a mise face à moi-même, je me suis dit : non, je ne veux plus rien remettre à demain ! Remise sur pied, j’ai pris les choses en main. J’ai réuni toutes les informations nécessaires et je me suis initiée à la peinture ». Car oui, la jeune femme est autodidacte. Depuis la fin de l’année 2017, Sarhà n’a eu de cesse de travailler. Et les efforts ont porté leurs fruits, puisqu’avec la dizaine de tableaux qu’elle a peints depuis, elle tient aujourd’hui sa première exposition.

Amoureuse de la nature. La plupart des nouveaux-venus choisissent des thèmes classiques : des portraits ou des paysages typiquement malgaches, avec des zébus ou des rizières. Sarhà, elle, a décidé de peindre des tableaux qui reflètent sa personnalité. « Je suis une grande émotive qui adore la nature. Quand j’étais petite et que je voyais les feux de brousse, cela me fondait le cœur et j’en pleurais. A l’époque, je voulais devenir ministre de l’Environnement pour protéger moi-même la forêt. En grandissant, j’ai choisi d’autres voies. Quand j’ai commencé à peindre, je me suis donc dit que j’allais, à travers mes toiles, sensibiliser les gens à la beauté et à la protection de la nature et de l’environnement. Oui, la nature est belle, mais elle se fait de plus en plus rare. Cela, à cause de nous, les Hommes ». Avec « Appel de la nature », qui sera exposé dans le hall de l’AFT Andavamamba jusqu’au 4 août, Sarhà. R se fait donc ambassadrice de la nature et invite tout un chacun à prendre ses responsabilités et à prendre conscience que si on continue à détruire la nature, à l’avenir, il ne nous restera plus en souvenirs que ses tableaux.

Mahetsaka