Vous êtes ici

20-07-2018 par Midi Madagasikara

Il était une fois par une journée du mois de janvier 2017, Quatuor Squad est apparu en public. Ces musiciens à cordes, armés de leurs instruments de prédilection, bousculant le public avec des interprétations agréables aux oreilles. Parmi eux, le premier violoniste, Ravo Raboanarison, l’une des têtes pensantes de ce projet à succès.


Copyright Image : © Midi Madagasikara

On parle beaucoup d’eux, un peu partout dans le monde de la musique. Eux, ce sont les Quatuor Squad, ces instrumentistes à corde et leurs accompagnateurs. Sortant des sentiers battus qu’est la musique classique, ils  renversent la vapeur en s’attaquant à des titres « mafana » et « tendance ». Parmi ces jeunes se trouve Ravo Raboanarison, premier violoniste et parmi les initiateurs du projet à succès.

Pour lui, sa passion pour la musique et le violon est tombée par accident. C’était en 2004, je m’en souviens, quand j’était passé à la maison d’une personne âgée, j’ai vu un instrument qui ressemblait à peu près à une guitare mais en petit format. Je me suis demandé à quoi cela servait-elle. Je ne savais pas si elle savait en jouer ou pas, et moi tout ce que je voulais c’était d’en avoir un. Un peu plus tard, j’ai su qu’un membre de notre famille jouait du violon, et c’est là que j’ai eu le déclic. En ce moment, le violoniste se consacre au Quatuor squad et à la mise en place d’une école de violon.

Comme à l’époque il n’y avait pas vraiment d’école de violon en bonne et due forme, j’ai du gratouiller un peu et faire avec les moyens du bord. Heureusement, cette lacune a été quelque peu comblée  par des musiciens professionnels comme Casimir  et Joaquim. J’ai dû suivre des formations et des « master class » à chaque passage de professionnels dans la Grande Ile. En dix ans, il a pu se faire une carrière dans le domaine. En tissant des relations, et grâce à la discipline, tout en faisant preuve de persévérance, il a eu la chance de poursuivre des stages et des ateliers en outre-mer.  De fil en aiguille, il s’est trouvé une place de professeur vacataire à l’île de la Réunion.

Nouveaux horizons. Après avoir fait ses heures avec la Camerata Madagascar, Ravo Raboanarison, fait appel à ses frères d’armes pour élargir les horizons artistiques. Un projet qui a été conçu depuis quelques années. «  En tant que jeune musicien, toujours en quête d’évolution et de progrès, et après plus d’une dizaine d’années à faire de la musique classique, nous avions pensé qu’il serait bien d’élargir nos répertoires en mettant à profit nos talents, et d’après les retombées  et les critiques reçues, l’aventure semble bien partie », continue-t-il.

« Madagascar est plein de ressource en matière d’art et de musique, et ce serait tellement dommage de ne pas profiter de cette richesse, alors que la passion nous emmène à explorer le plus possible ce trésor, tout en affirmant notre identité » relate le musicien. Ayant comme principal répertoire la musique classique, le groupe explore actuellement de nouveaux univers dans l’objectif de se diversifier, telles que les chansons traditionnelles malgaches et les reprises des œuvres des artistes célèbres dans un feeling imprégné et arrangé par le « Quatuor Squad ».

Grand spectacle. Prochainement, la « family squad », soit le groupe au grand complet, compte donner un grand spectacle un peu hors du commun. Si habituellement, ce sont les musiciens qui accompagnent les chanteurs, cette fois, ce sera l’inverse. Les musiciens mettront en avant leurs talents, leurs compositions et les chanteurs feront office d’invités. Une affiche plutôt alléchante car des noms comme Shyn, Rak Roots et Stéphanie pourraient figurer parmi les invités, mais en attendant, il préfère encore cultiver le mystère quant à la date et le lieu.

Zo Toniaina