Vous êtes ici

20-07-2018 par Midi Madagasikara

Du haut de ses 25 ans, Jao Manonga vient de sortir son premier recueil de poème. Baptisé « Zaman’i Jao », le livre relate, sensibilise et traite les aléas de la vie à travers 20 poèmes en dialecte du nord. Un sujet qu’il ne connait que trop bien car malgré son jeune âge, il a dû faire face à bien des épreuves suite à la perte de sa mère.


Copyright Image : © Midi Madagasikara

L’école de la vie l’a rendu ainsi plus fort et toujours prêt à relever bien des défis. Se permettant d’arrondir les angles ou élargir un peu le sujet, il se glisse dans la peau du Zaman’i Jao aisément  pour raconter une histoire à travers laquelle, bon nombre de jeunes peuvent se reconnaitre.

Quittant sa terre natale pour Mayotte dans l’espoir d’une existence meilleure, il goutte à la dure réalité de la vie dès qu’il embarque sur la « kwassakwassa ». Là-bas, il envoie des lettres à sa famille où il raconte son quotidien qui s’avère loin d’être une vie de palace. Certaines de ses épitres poétiques s’adressent également à des catégories de personnes bien précises entre autres les artistes, les voisins curieux ainsi que les Malagasy travaillant dans les pays arabes. Pour Tinogny Fabio, de son vrai nom, poète de 25 ans originaire d’Ambanja, ceci est le fruit de plus d’une dizaine d’années d’écritures. Dans ses poèmes, il prêche le vrai développement et l’indépendance, ainsi que le respect des valeurs traditionnelles. Il surprend par ses paroles profondes  en faisant preuve de sagesse.

Zo Toniaina