Vous êtes ici

10-07-2018 par Midi Madagasikara

Rock un jour, rock toujours ! 35 ans au compteur pour Iraimbilanja, une date à marquer d’une pierre blanche.


Copyright Image : © Midi Madagasikara

Dans le paysage du rock malgache, Iraimbilanja figure incontestablement parmi les pionniers ! Ce groupe phare, symbole de la musique rock des années 80, n’est pas encore prêt à rendre la retraite. Au contraire, ces derniers temps ils ont tout simplement multiplié les scènes. Privilégiant toujours les soirées intimistes avec ses inconditionnels, la bande à Batata compte souffler ses 35 bougies comme il se doit. Rendez-vous donc au Dôme Ankorondrano vendredi pour fêter dignement l’occasion.

Protection de l’environnement. Pour ce faire, la bande mettra 35 ans d’expériences concentrées dans l’accomplissement de cette soirée. Sans exclure les surprises, Iraimbilanja sillonnera ses albums en reprenant les incontournables tels que « Mizora », « Lazao », « Raosy jamba », toutefois, cette célébration sera plus axée sur la protection de l’environnement. Une grande cause qui tient à cœur aux membres du groupe que l’on peut ressentir dans bon nombre de leurs compositions. Pas moins de 30 chansons égayeront la playlist pour le plus grand bonheur des amateurs de rock.

Nostalgie. Comme du bon vin, le groupe se bonifie avec l’âge et joue la carte de la nostalgie comme style par excellence. Le groupe a vu sa genèse en 1983. A l’initiative de Batata, Papay, NIry, Roger, Niry Kely et Der, la fidélité de tout un chacun contribue largement à la notoriété du groupe. Une cohésion datée de sept lustres n’est pas rien car complémentaires, ils le sont. Tout comme les Mahaleo, Papaye et ses compères ont réussi à faire de leurs morceaux des grands classiques du répertoire rock malgache old school. Parmi les rares groupes qui ont réussi à s’imposer dans le paysage musical, malgré les intempéries et l’émergence de nouveaux styles, ils ont su garder leurs places dans les cœurs des inconditionnels.

Zo Toniaina