Vous êtes ici

07-08-2018 par Midi Madagasikara


Copyright Image : © Midi Madagasikara

Des textes engagés, une énergie débordante sur scène et des moments de complicité avec le public. Olo Blaky vous donne rendez-vous pour un concert world music free roots au Kudéta ce samedi 11 août… A apprécier sans aucune modération !

Ils sont grands, ils sont fous, ils sont passionnés mais pas du tout noirs, contrairement à ce à quoi on s’attendait… mais « black » et quand même fiers de l’être. Raison pour laquelle ils ont choisi de s’appeler « Olo blaky ». Leur musique en tout cas, reflète cette appartenance et cette fierté d’être « black ». Se situant entre le big sound inspiré aussi bien des ghettos urbains du Bronx que de la pure tradition africaine, la musique de Naty Kaly est un vrai régal, pour tous ceux qui aiment sortir des sentiers battus.. Avec des textes perspicaces et consciencieux, la composition du groupe est anticonformiste et engagé. Contrairement à ce qu’on pourrait en déduire, à cause uniquement de leur apparence, la musique d’Olo Blaky est calculée au millimètre près. Les paroles sont plus profondes qu’il n’y paraît. Derrière le jeune homme à l’allure cool et détendu qu’est le leader du groupe, se cache en fait un artiste exigeant qui ne cherche que le meilleur pour son public car Naty Kaly ne cherche pas son feeling dans la facilité. Ses textes ne traitent pas non plus de banalités, mais font preuve d’un véritable engagement. La formation se fait ainsi porte-parole de Dame Nature et de l’environnement. L’estime de soi est également un sujet qui passionne le petit frère de Rado Andriamanisa qui écrit la plupart, sinon toutes les paroles de leurs chansons. Mais il ne faut pas croire que c’est parce qu’ils sont engagés que Naty Kalyet ses compères ne savent pas s’amuser. Les musiciens, en tout cas, prennent vraiment plaisir à jouer et s’en donnent à cœur joie. La formation tourne actuellement avec Tsiory à la batterie, Dyl Mandress à la basse, Alidi Patrick à la guitare, et bien sûr Naty Kaly qui nous transporte dans son monde mythique avec sa voix vibrante et quasi-chamanique.
Mahetsaka