Vous êtes ici

06-06-2017 par Midi Madagasikara

(02-06-2017) - Madagascar consomme plus de 2,23 millions de tonnes de riz par an. La production locale peut assurer 89,58% de cette demande exprimée sur le marché local.


246 534 tonnes de riz sont importées par Madagascar pour la période de soudure. Dans l’année, cette importation totalise en moyenne, 20 000 tonnes par mois. Pour cette année, les importations de riz de janvier au mois d’avril ont atteint 163 712 tonnes. En effet, la Grande Ile importe 10,15% de sa consommation en riz, d’après le Ministère du Commerce et de la Consommation, dans le rapport d’exécution du Programme du Gouvernement présenté à l’Assemblée nationale, cette semaine. D’après les informations présentées, le prix à la consommation du riz importé devrait être nettement inférieur à celui du riz local. Ce qui n’est pourtant pas le cas dans les différentes régions du pays. « Sur le marché international, le prix de la tonne de riz varie entre 290 et 350USD. Les grossistes affirment qu’ils ne prennent que 4% de bénéfice. Et pourtant, le prix du riz importé s’aligne avec le riz local. D’après nos informateurs, ce sont les détaillants qui spéculent et qui sont à l’origine de la hausse des prix du riz sur le marché », a indiqué le Premier ministre Olivier Mahafaly Solonandrasana.

Enquêtes.
Dans certaines régions, le kilo de riz est vendu jusqu’à 3 000 Ariary. Pour expliquer cette forte hausse, les opérateurs évoquent des problèmes d’approvisionnement, à cause de la dégradation des infrastructures routières. De leur côté, les membres du Gouvernement évoquent une spéculation abusive entreprise par les commerçants, notamment les détaillants. De ce fait, une enquête a été lancée pour identifier ces spéculateurs. En effet, outre l’insuffisance de la production, la filière riz fait également face à des difficultés de répartition, engendrant des distorsions sur le marché. D’un côté, les producteurs sont victimes de la baisse des prix, faute de débouché ; et de l’autre, les consommateurs de certaines zones reculées qui souffrent d’une forte inflation causée par les spéculations et les difficultés d’approvisionnement. D’après les statistiques, la Grande Ile produit par an, près de 3,09 millions de tonnes de paddy, ce qui équivaut à environ 2 millions de tonnes de riz blanc.

Antsa R.