Vous êtes ici

23-08-2018 par Midi Madagasikara

L’Inde devient la 6e puissance économique du monde. Et ce pays s’engage à contribuer au développement de l’Afrique. « Notre coopération avec les pays africains dont entre autres Madagascar, sera ainsi basée sur dix principes », a rapporté l’Ambassadeur de l’Inde à Madagascar, SEM Subir Dutta.


Copyright Image : © Midi Madagasikara

 

Le premier principe vise à intensifier et à renforcer cet engagement de l’Inde envers l’Afrique étant donné que ce continent est au cœur de ses priorités. Le second principe vise à développer un partenariat selon les besoins de Madagascar tout en tenant compte de ses talents et de ses compétences. Quant au 3eprincipe, l’Ambassadeur indien a soulevé que le marché de son pays reste ouvert sans oublier une facilitation de commerce avec les pays africains partenaires. En outre, les industries indiennes sont encouragées à investir en Afrique. Et parlant du 4e principe, l’expérience de l’Inde dans le domaine de la révolution numérique sera exploitée afin de soutenir le développement de l’Afrique. Cela peut se manifester entre autres, par l’amélioration de la prestation des services publics, l’extension de l’éducation et de la santé, la diffusion de l’alphabétisation numérique, l’élargissement de l’inclusion financière et l’intégration des marginalisés.

 

Améliorer l’agriculture. 

Le but de ce partenariat entre les deux parties consiste ainsi à atteindre les objectifs de développement durable tout en équipant les jeunes africains pour qu’ils puissent prendre leur place dans l’ère numérique. S’agissant du 5e principe, l’Inde s’engage à améliorer l’agriculture en Afrique. En effet, celle-ci possède 60% des terres arables du monde mais ne produit que 10% de la production mondiale.

Et pour le 6e principe, un partenariat est lancé pour faire face aux défis du changement climatique. Il  s’agit d’assurer un ordre climatique international juste pour préserver la biodiversité et d’adopter des sources d’énergie propres et efficaces. Quant au 7e principe, la coopération sera également renforcée en matière de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme. L’Inde ne ménage pas ainsi ses efforts pour garder le cyberespace avec l’Afrique sûr et sécurisé, et ce, dans le but de soutenir l’ONU pour faire avancer et maintenir la paix.

 

Pépinière des aspirations. 

Le 8e principe consiste à garder les océans ouverts et libres au profit de toutes les nations. « Le monde a besoin de coopération et non de concurrence sur les côtes orientales de l’Afrique et de l’Océan Indien oriental. C’est pourquoi, la vision indienne de la sécurité de l’Océan Indien est coopérative et inclusive, enracinée dans la sécurité et la croissance pour tous dans la région », a rapporté l’Ambassadeur de l’Inde à Madagascar. Pour le 9e principe, l’Inde veut que l’Afrique ne devienne pas un théâtre d’ambitions rivales, mais plutôt une pépinière des aspirations de la jeunesse africaine.

 

Et enfin, le 10e principe vise à travailler ensemble pour un ordre mondial juste, représentatif et démocratique. En revenant sur la coopération entre Madagascar et l’Inde en particulier, son engagement accru portera sur divers secteurs. On peut citer, entre autres, l’agriculture, les infrastructures, l’éducation, la santé, les TIC et la défense. « L’objectif vise à améliorer la vie des populations malgaches, à multiplier les contacts interpersonnels, et à créer des possibilités de développement durable », a conclu l’Ambassadeur de l’Inde à Madagascar, SEM Subir Dutta.

 

Navalona R.