Vous êtes ici

31-08-2018 par Midi Madagasikara

Alors qu’une partie minoritaire des syndicalistes des douanes ont observé hier ce qu’ils appellent une grève de solidarité, le ministère des Finances et du Budget a démontré que le travail continue pour améliorer les services publics à travers une double inauguration.


Copyright Image : © Midi Madagasikara

 

Le ministère des Finances et du Budget continue les initiatives pour l’amélioration des services publics, aussi bien au niveau central qu’au sein des collectivités territoriales. Rentrant dans le cadre de l’amélioration du service rendu auprès des usagers, ainsi que de la sécurisation des fonds, titres et valeurs publics, La Trésorerie ministérielle chargée de la fonction publique et la trésorerie principale intercommunale d’Ivato ont été mises en place. Avec comme objectif principal l’amélioration du service rendu aux usagers et la sécurisation des fonds, titres et valeurs publics.

 

Structures. 

Le ministre des Finances et du Budget, Vonintsalama Andriambololona a fait le déplacement hier, pour inaugurer les 19e et 20e structures du même genre mises en place par le MFB depuis 2010. « De telles initiatives ont pour objectif de rendre les services publics du trésor, plus accessibles à tous les usagers » a notamment déclaré le Grand Argentier, accompagné à cette occasion par le D.G du Trésor Herivelo Andriamanga. La trésorerie ministérielle chargée de la Fonction publique, emploie en tout 19 agents. Elle se trouve dans l’enceinte des Maisons des Produits 67 ha. Elle est en charge des opérations de recettes et de dépenses du budget général de l’Etat, des budgets annexes et des comptes particuliers du Trésor relevant des ordonnateurs secondaires du ministère chargé de la Fonction publique, de la réforme de l’administration, du travail et des lois sociales dans la région d’Analamanga , ainsi que du paiement des dépenses de soldes et de pensions.

 

On estime le nombre de ses usagers à 3 500 pensionnés et 504 fonctionnaires. Quant à la Trésorerie principale intercommunale d’Ivato, elle vise à sécuriser les fonds publics et à améliorer la gouvernance locale en intégrant progressivement les communes rurales de deuxième catégorie dans le circuit comptable et financier du Trésor public. Elle permet de renforcer la gouvernance financière locale. La TPIC Ivato est la deuxième mise en place par le Trésor Public après celle de Bongatsara qui a servi de pionnier.

 

Précisions. 

Le ministre des Finances et du Budget a profité de cette inauguration pour apporter des précisions sur la grève des agents du SEMPIDOU. En effet, les agents grévistes ont été déjà avisés par circulaire de cette possibilité de sanction, dans la mesure où ils ont cessé de travailler depuis longtemps. « On ne traite pas de la même manière ceux qui travaillent et ceux qui ne le font pas » a-t-elle expliqué, en précisant que ce ne sont pas les salaires mais seulement les avantages qui ont été coupés. Bref, si les grévistes parlent d’intimidations, le premier responsable des Finances et du Budget évoque plutôt un traitement des fonctionnaires en fonction des services réellement rendus. Les avantages à ceux qui travaillent réellement, en somme.

 

.R.Edmond.