Vous êtes ici

21-08-2018 par Midi Madagasikara

La Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est un concept encore peu connu à Madagascar, selon UR-CSR Consulting, organisateur du Salon RSE et initiatives pour le développement durable. Cet outil présente pourtant des opportunités de développement.


Copyright Image : © Midi Madagasikara

Après le succès des précédentes éditions, les organisateurs du Salon RSE misent plus haut. 50 participants et plus de 6000 visiteurs seront attendus à cette manifestation, outre les 1000 personnes qui assisteront aux conférences organisées dans le cadre de l’événement. « Le Salon RSE est lancé pour sensibiliser les entreprises à renforcer leurs actions sociales. Des rencontres de travail sont également au programme, pour trouver des solutions pour la mise en place de structures et cadres permettant d’améliorer la RSE dans le pays. Actuellement, certaines entreprises font des actions sociétales mais inconsciemment. D’autres ne le font pas mais prétendent avoir des activités liés à ces responsabilités sociétales. En bref, le concept est encore mal connu dans la Grande-île », a affirmé Ulrichia Rabefitiavana. D’après ses explications, les actions RSE peuvent se faire en externe, à travers des actions sociales ou des activités en faveur de l’environnement ; ou bien en interne, à travers l’amélioration des conditions de travail des employés, à l’exemple de la mise en place de cantine.

Retard. Par rapport aux autres pays, les entreprises à Madagascar sont encore à la traine, en termes d’actions RSE. D’après les études menées par UR-CSR Consulting, la Grande-île est encore à la phase initiale, dans ce domaine d’activité. En effet, de nombreuses firmes exportatrices honorent ces responsabilités, suite aux exigences de leurs clients internationaux. D’autres font ces actions pour satisfaire les conditions des bailleurs de fonds et des investisseurs. Et pourtant, l’intérêt de mener des actions RSE bénéficie avant tout à l’entreprise concernée, selon UR-CSR Consulting. « Ces actions offrent plusieurs opportunités, si l’on ne cite que la réduction du taux de turnover ou de renouvellement du personnel. Nous savons que plus ce taux reste faible, plus le personnel est efficace par les expériences acquises », ont expliqué les organisateurs du salon RSE. Bref, malgré ces opportunités, des efforts restent à faire, pour promouvoir les actions RSE à Madagascar, surtout au niveau des entreprises qui produisent et commercialisent sur le marché local.

Antsa R.