Vous êtes ici

31-08-2018 par Midi Madagasikara

La grève de solidarité entamée par le syndicat des agents de la Douane (SEMPIDOU) depuis hier, n’a pas été suivie à l’unanimité.


Copyright Image : © Midi Madagasikara

 

En effet, « nous avons reçu une menace de la part du ministère des Finances et du Budget via un sms dans nos téléphones portables. Il est écrit : « Faire la liste des absents pendant ces deux jours. Ils verront leur solde de septembre encore amputé des avantages …non négociables ». En fait, nous comptons observer une grève de solidarité pour deux jours en raison de la coupure de nos avantages financiers pour le mois d’août.

Et aucune notification n’a eu lieu », a évoqué Herizo Andrianavalona Ramanambola, le président du SEMPIDOU lors d’un sit-in qui a eu lieu hier à Antaninarenina. « Face à cette menace, bon nombre d’agents de la Douane sont réticents de se manifester. En dépit de tout cela, nous comptons poursuivre une grève illimitée jusqu’à ce que nos revendications soient satisfaites, y compris la réintégration de ces avantages financiers dans nos soldes. Pour nous, une telle intimidation peut enfreindre les droits de grève des syndicats », a-t-il affirmé.

 

Navalona R.