Vous êtes ici

11-09-2018 par La dépêche de Madagascar


Copyright Image : La Dépêche de Madagascar

Les organisateurs de voyages sur les marchés émetteurs internationaux commencent déjà à planifier les vacances de leurs clients pour l’année prochaine. Les tendances données par ces professionnels ne semblent cependant pas profitables à la destination Madagascar. Le directeur général de Za Tours, Nivo Ravelojaona, indique que le niveau des réservations enregistré par les tours opérateurs et les agences de voyages du pays, pour le compte de la campagne 2019, est très faible. «Nos partenaires effectuent à l’avance des réservations pour leurs clients, mais les chiffres que nous enregistrons ne présagent pas une année faste pour le tourisme», s’inquiète-t-elle.

Elle, qui est habituée à travailler sur les marchés anglophones, affirme que 2019 est partie sur des bases très mauvaises. «à cette époque de l’année, nos partenaires sont déjà très actifs dans la programmation des prochaines vacances de leurs clients pour la saison suivante. Mais à l’heure actuelle, les choses peinent à bouger. Tout le monde reste dans l’expectative», indique-t-elle. Nivo Ravelojaona assure que d’habitude, les touristes anglophones sont moins sensibles aux problèmes liés à la crise politique mais cette année, les choses sont différentes. Elle note que les réservations déjà enregistrées par les opérateurs du secteur pour la saison de 2020 sont nettement encourageantes.

Cette dirigeante d’entreprise dit que les professionnels des marchés émetteurs suivent de près la situation. Selon ses explications, les vacanciers anglophones ne reçoivent pas les informations plus rapidement que ceux des autres marchés européens- français entre autres-, mais les voyagistes se montrent très prudents à propos de la destination. «Les élections qui vont venir et surtout les suites qui en seront données, sont sources d’incertitude pour les professionnels du secteur touristique», insiste-elle. L’opérateur économique préfère toutefois se montrer optimiste.

Revenant sur la saison en cours, elle confie que sa saison (2018) se déroule plutôt bien. «Nous avons un taux de confirmation de réservation assez élevée, malgré les perturbations du premier trimestre», souligne-t-elle. Cette situation est due au fait que certains touristes passionnés de voyage s’en tiennent à leur planning de vacances initial. Pour les prochaines saisons, il faudra attendre et voir.

D.R