Vous êtes ici

18-08-2018 par Midi Madagasikara

Une insuffisance des infrastructures d’accueil de haut standing est constatée à Madagascar.


Copyright Image : © Midi Madagasikara

Raison pour laquelle, un opérateur économique malgache a investi pendant des années pour mettre en place un premier « appart-hôtel » de luxe portant l’enseigne de « The Streamliner Hotel Apartment » en plein cœur de la ville de Toamasina. « Le promoteur a choisi d’y implanter ce complexe hôtelier de quatre étoiles étant donné qu’il a un attachement particulier à cette capitale économique de la Grande Ile. Il veut ainsi contribuer au développement socio-économique de cette ville de Betsimisaraka en investissant dans le secteur du tourisme. D’autant plus, le plus grand projet d’extension du port y sera mis en œuvre et s’étalera sur une période de huit ans. Ce qui attire bon nombre d’investisseurs et des sociétés contractantes. Nous sommes ainsi prêts à accueillir des clients d’affaires et de villégiatures ainsi que des familles », a exprimé Cédric Rakoto, le jeune directeur de cet « appart-hôtel » de luxe lors d’une conférence de presse hier à l’hôtel Colbert.

Aux normes internationales. A la différence des autres établissements hôteliers de quatre étoiles, « The Streamliner » propose des appartements classés en trois catégories. « Chaque appartement est spacieux, soit entre 47m² et 210m². Il dispose d’une cuisine entièrement équipée, de salle de séjour voire même d’une salle à manger et un balcon privé, et ce, aux normes internationales. Les clients auront ainsi tout le confort dans leur seconde maison. En outre, un restaurant de 120 couverts est offert pour leur permettre d’être immergés dans un palais de la gastronomie. Et ce n’est pas tout ! Un impérial Spa distribuant huit marques internationales de produits de beauté et une salle de sport seront mis à leur disposition », a-t-il enchaîné. Notons que ce nouvel établissement hôtelier est ouvert au grand public depuis le 13 juillet 2018. Dans la même foulée, Solofo Rakoto, un formateur et expert en Droit de travail et gestion des Ressources Humaines a expliqué qu’il se charge de renforcer la capacité des 65 jeunes et dynamiques collaborateurs au sein de « The Streamliner », et ce, afin de respecter des engagements dans la Responsabilité Sociétale d’Entreprise. « La plupart des emplois créés sont locaux avec plus de femmes que des hommes. Par contre, il n’y a qu’un seul étranger intégrant cette équipe de professionnels », a-t-il souligné. Par ailleurs, des magasins, un supermarché, une banque sont disponibles dans l’enceinte de l’hôtel.

Navalona R.