Vous êtes ici

27-07-2017 par No comment

Ben Andriamaitso est l’un des rares DJ franco-malgache à avoir remporté le titre de champion du monde de disc-jockey aux DMC à Londres en 2000 et les ITF à Munich en 2002.


Copyright Image : © nocomment.mg

Plus connu sous son nom d’artiste DJ Kodh, il a inventé en 2012 un drôle d’instrument musical, le « swing », électronique et portatif… Vous avez dit bizarre ?



Ben Andriamaitso est né dans la grande capitale de Madagascar. Il n’a malheureusement pas eu le temps de profiter d’une jeunesse profondément malgache puisque dans les années 1980, en pleine répression politique, sa famille doit quitter le pays et choisit de s’installer en France. Il n’a que 3 ans. Un exil qui ne lui a jamais fait oublier ses racines malgaches. Confidence : « Je garde un lien profond avec mon pays, il enrichit ma culture cosmopolite de citoyen du monde. » Sa dernière visite au pays remonte à 2015.

Avec un Bac S et une licence en économie et gestion de projet culturel en poche, il exerce aujourd’hui le rêve de plein de jeunes passionnés de musique : il est DJ-producteur ! « Je divertis et donne des émotions positives aux gens à travers ma musique », lance-t-il nonchalamment. Il s’est intéressé assez tôt au DJing, cette facette de la musique à laquelle on ne prête pas toujours attention – c’est vrai, en boîte on danse plus qu’on ne pense !

À seulement 15 ans, le scratch va déclencher chez lui un véritable déclic. « Un jour j’ai écouté une mix-tape qu’un DJ avait faite et où il manipulait des musiques, et pour moi c’était trop bizarre ce truc, j’ai adoré ! Du coup, j’ai approfondi et c’est comme ça que je suis devenu DJ. »

Inspiré par DJ-Atrak, par le producteur Kaytranada ou des artistes comme Basquiat et Christian Marclay, voire par Nietzsche, le philosophe, Ben s’intéresse aussi aux artistes malgaches, Rajery notamment. La base de ses « mix » se fait dans des registres hip-hop et électro avec des tendances trap, EDM, Rap, Rnb… Cette passion pour les musiques remixées a fait de lui le premier Franco-malgache à remporter à plusieurs reprises (2000 et 2002) le titre de champion du monde de DJing, respect ! « Remporter des compétitions, ça n’ouvre pas forcément plus de portes, mais ça apporte de l’attention sur ton travail et c’est déjà super. Ton approche artistique est validée par tes paires, ensuite à toi d’en tirer partie. » Quelques noms ressortent quand on évoque ses collaborations, celles avec qui il a bien aimé travailler : Feadz, Uffie, Paul Mindy et Rocca.

En 2012, Ben va inventer un drôle d’instrument, le « swing ». « Il combine plusieurs éléments dont le deejay a besoin pour mixer, sauf qu’il peut les avoir autour du cou comme une guitare ! » Observer Dj Kodh manipuler le swing vous absorbe et vous transporte dans un monde à part, aussi volcanique que fascinant. Quand les mains de l’artiste font l’amour à l’instrument ! Toutes les semaines, il organise un super challenge #scratchkodhremix consistant à mixer toutes sortes de chansons en utilisant le « swing ».

Actuellement, il est sur un projet de collaboration avec des artistes américains et français, sans oublier ses DJ-sets. Son rêve ? « J’aimerais venir à Madagascar pour partager un bon moment. Quand on entre en phase avec le public, une énergie indescriptible peut se créer. » Sans doute pour 2019, rendez-vous est pris !

#KoléaneFoxonet