Vous êtes ici

06-04-2018 par Moov.mg

Le rêve d’enfant s’est réalisé pour Matthieu Rabehaja. Il figurait parmi les speakers de Game Developpers conference, tenu à San Francisco au mois de mars.


Bien qu’il a raté la coche au Startup Battlefield Africa de TechCrunch au Nairobi Kenya en octobre 2017, cette fois ci, Matthieu Rabehaja pourrait commencer son rêve américain. Le jeune prodige du jeu vidéo malgache se trouve en ce moment à San Francisco aux Etats-Unis. Il n’a pas fait ce déplacement pour trouver des financements pour ses aventures avec Lomay, sa société de jeu vidéo, mais plutôt en tant que speaker de Game Developpers conference.

Jeudi 22 mars, le concepteur du jeu vidéo Gazkar avait partagé pendant huit minutes, devant les majors de l’industrie du jeu, ses expériences, ses aventures dans le secteur et le du développement du jeu vidéo et les opportunités à Madagascar. « L'industrie du jeu vidéo était absente à Madagascar depuis les années 90. Nous avons rêvé d’avoir un jeu qui véhiculerai nos propres valeurs. Mais développer un jeu vidéo à Madagascar n’est pas du tout facile. Le pays rencontre encore beaucoup de problèmes à tous les niveaux. Mais nous avons su persévérer et nous avons pu sortir le premier jeu malgache. Nous avons actuellement réalisé notre rêve de faire du développement de jeu vidéo notre métier. Beaucoup reste encore à faire mais on est très positif car il y a plus de jeunes intéressé dans ce domaine », a-t-il déclaré.

Cette participation de Matthieu Rabehaja n’est rien de hasard. Sa société Lomay qui a développé le jeu de course Gazkar est une référence dans le secteur. Créée en 2014 entre des jeunes passionnés, la startup a réussi à avoir sa place et sa réputation dépasse même les frontières. « J’étais contacté par le Président de l'association des développeurs de jeu en Afrique pour représenter le continent à cette conférence. Bien sûr, il y avait encore une étape de sélection à franchir avant d’obtenir le ticket pour San Francisco. Rami Ismail a retenu notre dossier », confie-t-il.

L’occasion lui avait permis de discuter et partager ses expériences avec les autres développeurs de grandes firmes comme  Ubisoft, Unity, Unreal engine, Steam ... « Je me sens bien à l’aise ici. Pour une fois, lorsque je marche dans la rue, tout le monde ne parle que le développement de jeu vidéo et tout le monde se comprend », conclut-il.

Game Developers Conference (GDC) est le plus grand événement de l'industrie du jeu au monde. La manifestation attire plus de 26 000 participants, et est le principal forum où les programmeurs, artistes, producteurs, concepteurs de jeux, professionnels de l'audio, décideurs d'affaires et autres impliqués dans le développement de jeux interactifs et de réalité virtuelle se réunissent pour échanger des idées et façonner l'avenir.

Lova Rafidiarisoa


Moov.mg