Vous êtes ici

02-11-2018 par Midi Madagasikara

Un vrai cuisinier ne se brûle pas ! Il est un homme talentueux en matière d’art culinaire. Un cuisinier innovateur, c’est un cuisinier à multi-talent.


Copyright Image : Midi Madagasikara

 

Qui ne sait pas faire de la crêpe ? De la farine, du lait, du sucre et du beurre. Une recette qui n’est pas difficile à mémoriser ! Partout où l’on va, on trouve des crêpes au chocolat, des crêpes au fromage… Dans des épiceries, comme dans les petites pâtisseries, les crêpes sont toujours au menu. Mais cela reste une cuisine de rue ou la «street food».


Celui qui n’a pas d’imagination n’a pas d’ailes ! Bien que la crêpe soit vulgarisée à Madagascar en général et la Capitale en particulier, Haja Rakotondrabe, constate qu’il faut une innovation culinaire pour changer le goût avec une saveur plus délicieuse et plus appétissante. Agé de 17 ans, il a déjà effectué une formation dans des grands hôtels de Tananarive. Après sa formation, le jeune Haja renforce sa capacité. Désormais, il sait exploiter son talent. Mais il faut attendre ses 19 ans pour qu’il commence à avoir une inspiration pour se démarquer des autres marmitons. En effet, Haja Rakotondrabe est un homme qui a beaucoup voyagé. Ses séjours en Afrique de l’Ouest notamment à Lomé capitale du Togo pendant quelques années, en Afrique du Sud durant quelque mois, ensuite en Europe, l’ont persuadé à faire une chose qui sort de l’ordinaire. Alors, il crée une synthèse de deux mondes, une iinnovation qu’il avait vu lors de ses formations. Chef Haja a vu tous les genres de cuisine lors de son périple à l’extérieur de la Grande Ile.
Dorénavant, Haja Rakotondrabe devient un chef cuisinier. Pour développer l’art culinaire à la  malgache. «Directement, la crêpe m’est venue à l’esprit » s’en souvient-il. Faire une crêpe était déjà la passion de ce Chef depuis son jeune âge. « Quand on n’avait pas classe, mes parents et moi préparons des crêpes » raconte t-il. Mais, à l’époque,  c’était juste une simple recette. Petit à petit, le jeune homme commence à apercevoir que ses cuissons sont appréciées par ses proches. Il n’arrêtait pas d’améliorer ses recettes.
La cuisine est un univers du décor. Conscient que la tendance culinaire est « le sucré-salé », alors il met tout son savoir-faire et ses techniques pour une création non seulement sur la présentation, mais également le goût. Comme tous les cuisiniers, pour chef Haja, le bonheur est la cuisine. Alors il n’arrête pas de cultiver son talent. Bientôt, il découvre la formule magique, ou plutôt l’ingrédient secret !

Décembre 2016, Haja Rakotondrabe rencontre une personne qui a la même vision que lui. La personne voulait faire une crêperie. Le chef cuisinier partageait la même idée que la personne. Ils n’attendaient pas longtemps pour réaliser leur rêve. Dès lors, ils édifient un restaurant où l’on sert essentiellement des crêpes. Ils baptisent le nom du restaurant «Crêpe H&H». Comme tous les restaurants qui ouvrent leurs portes, « Crêpe H&H » semble déficitaire. Mais, cela ne va pas durer longtemps, ils ne se rendaient pas compte que les premiers clients se donnaient le mot pour la qualité de leurs produits. Alors ils emmenaient des amis pour en déguster. Le message passait si vite qu’après un mois et demi, le restaurant voit ses clients remplir les tables. Manager de ce restaurant, Haja Rakotondrabe a su courir plus que les autres !
Comme disait un grand cuisinier et restaurateur français, on ne peut pas faire de la bonne cuisine si on n’aime pas les gens. Haja Rakotondrabe aime partager. Avec son sourire sincère, il aime voir ses clients régaler ses cuissons. « J’aime satisfaire mes clients, j’aime les voir savourer les crêpes que j’ai préparées. Lorsqu’il quitte le restaurant, c’est moi qui suis rassasié » dit –il satisfait.
Haja Rakotondrabe est bien entouré, il a autour de lui 25 personnes. Ces derniers lui donnent des idées pour améliorer les recettes. Tous ont du talent. Alors, on ne change pas une équipe qui gagne ! Contrairement aux autres restaurants,  « Crêpe H&H » expose aux clients son talent culinaire.  « Nous avons décidé qu’il faut montrer aux clients ce que nous préparons afin qu’ils puissent voir les talents de nos cuisiniers » affirme Chef Haja.
Actuellement, « Crêpe H&H » est devenu un restaurant de référence dans la Capitale grâce à une équipe soudée au travail sous les ordres du chef Haja. « Crêpe H&H » a participé plusieurs fois à des salons de gastronomie. Le rêve de Haja Rakotondrabe devient réalité. Il a atteint son objectif. Néanmoins, il a une autre ambition, c’est de rehausser l’art culinaire malgache. « Les produits malgaches sont frais et naturels. C’est un atout qu’il faut fortement exploiter » souligne t-il.
Pour lui, la gastronomie est une culture à exploiter pour attirer les touristes.


Iss Heridiny