Vous êtes ici

30-10-2017 par Midi Madagasikara

Baritafika, un poète malgache resident à Dubai, a sorti son recueil de poèmes intitulé “Ny tononkaloko, iny lehilahy iny…” Un livre de poèmes qui reflète l’univers de l’artiste.


Copyright Image : © Midi Madagasikara

 


Il habite à Dubai, mais a toujours ressenti dans son for intérieur l’amour de sa patrie, Madagascar. Certainement loin du pays, son patriotisme s’est aiguisé, surtout lorsque de son compte facebook, il suit de près la situation économique, sociale et politique qui sévit dans le pays. Le tout l’inspire, et c’est à travers les rimes qu’il couche tout ce qu’il a envie de dire. Lui, c’est Toky Baritafika Ramanankohajaina. De son nom de plume Baritafika, il a décidé de sortir son premier recueil de poèmes intitulé « Ny tononkaloko, iny lehilahy iny… ». Discrètement dédié à son papa, une personne qui compte beaucoup dans sa vie.

Le recueil est préfacé par Ny Eja, qui ne tarit pas d’éloge à son égard. Divisé en 3 parties distinctes, le recueil rend d’abord hommage à la famille, dans laquelle il a grandi. La famille qui est un cercle de repère important pour le poète, il a écrit pas mal de poèmes pour sa mère, son père et sur l’importance du foyer dans l’éducation. Puis, le livre comporte une deuxième partie consacré à son paternel. Un modèle. Cela montre combien il est attaché à ses racines. Cela mène évidemment à son dévouement pour son pays. Et c’est à travers plusieurs textes qu’il s’exprime. C’est ce qui constitue la troisième partie de son recueil de poèmes.

Fierté. Malgré le fait que Baritafika habite à l’étranger, l’artiste ne cache pas du tout son attachement à son pays. La culture malgache le passionne depuis son enfance. Particulièrement la littérature et les poèmes. Une circonstance malheureuse dans sa vie personnelle a éveillé en lui son désir d’écrire, et depuis, il n’a plus arrêté d’écrire. C’est dans ses œuvres poétiques que l’artiste trouve du réconfort, une sorte de thérapie qui l’aide à grandir, à murir, et à affronter son passé, ses nostalgies. C’est d’ailleurs à travers cet art qu’il constate la richesse de Madagascar. C’est donc tout naturellement qu’il décide de sortir ce recueil pour faire jaillir toute cette fierté, et la partager à tout le monde, à Madagascar comme à l’étranger où seule son identité culturelle fait son authenticité.

Anjara Rasoanaivo