Vous êtes ici

11-07-2017 par No comment

Alors qu’il y a six mois elle était une illustre inconnue, aujourd’hui on ne parle que d’elle dans les milieux du « mafana ». Et pour cause, avec elle jamais le salegy n’aura été aussi court vêtu et agité du popotin. Shéry Brown, la nouvelle reine du show-buzz ?


Copyright Image : © nocomment.mg

Un choc, que dis-je un raz-de-marée, un cataclysme, une déflagration thermonucléaire ! Shéry Brown ou la « bomba » qui explose dans les grande largeurs. Pas de ces pétards mouillés qu’on nous refile chaque fin de semaine dans des cabarets aussi pourris que la clim qui va avec. Non, Shéry, elle, elle assure ! Agée de 22 ans seulement, c’est sans mal qu’elle a réussi en quelques mois à mettre au tapis toutes ses copines tropicaleuses, certaines pourtant très aguerries. Car c’est elle et personne d’autre que le public réclame. Les mecs principalement ! Résultat, elle fait salle comble partout où elle passe, sur la côte comme sur les hautes terres centrales. A Toamasina en mai, à Antsirabe et dans la capitale dernièrement, partout ça se bouscule au portillon à son passage. Un phénomène !

Comme le montrent ses clips, par exemple le titre Alira mafana (Délire à l’extrême), le moins qu’on puisse dire est Shéry met le paquet sur la sensualité. Et le mot est faible car ses déhanchés coquins et ses jeux de popotin sont en soi un feu d’artifice pour moins de 18 ans. Si vous croyiez avoir tout vu en ce domaine, vous allez être surpris. Agréablement s’entend. D’autant que ses danseuses court vêtues ajoutent quelques paillettes en plus (ou en moins) au spectacle. Bref, un show très chaud ! « J’aime séduire et satisfaire mon public. Je lui offre ce qu’il veut voir », lance la belle, pas timorée pour un sou. Et d’ajouter mutine : « Il faut arrêter d’être hypocrite. Tout le monde et les Malgaches en premier aiment le sexe. Ce qui ne veut pas dire qu’on doit tomber dans la vulgarité. »

Il est vrai que son jeu de scène repose sur une gestuelle de qualité avec des chorégraphies très soignées. « La première fois les gens viennent pour la curiosité, mais après c’est vraiment pour apprécier. » Certes, il y aura toujours des grincheux pour juger cela impudique, voire immoral. Mais bon, personne n’est obligé de venir non plus ! « Je porte le salegy à un point où l’on n’avait jamais osé le porter auparavant. Et alors ? il faut un début à tout et j’espère bien faire école. » Son ambition ? La scène internationale, rien que ça, et là il va y avoir de l’alerte à la bombe, c’est sûr !

#SolofoRanaivo


© nocomment.mg