Vous êtes ici

13-07-2017 par Midi Madagasikara

Cet homme politique brésilien mène une double vie des plus incroyables.


Copyright Image : © AFP

Le député brésilien Celso Jacob prend sa place au parlement le matin et rentre en prison le soir pour rejoindre ses compagnons de cellules.
Cette étrange routine s’explique par le régime de semi-liberté dont il subit. Et ce à la suite d’une accusation pour faux et usage de faux alors qu’il était encore maire de la ville de Tres Rios en 2002.

Plutôt étrange certes, mais la loi brésilienne autorise un député à exercer ses fonctions même en étant en prison. Celso Jacob peut continuer à siéger à la commission de l’Éducation et des droits de l’Homme tout en terminant ses 10 mois d’incarcération. Le politicien avoue cependant avoir des difficultés quand les séances au parlement se déroulent la nuit.
 

Aucun traitement de faveur

Bien qu’il soit un politicien, Celso Jacob ne jouit d’aucun traitement de faveur par rapport aux autres prisonniers. D’après l’Agence France Presse (AFP), l’homme occupe une petite cellule avec deux autres détenus dans la prison de Papuda à 30 kilomètres de la capitale Brasilia.

L’enceinte de la prison compte 5 487 détenus qui se côtoient entre eux.

Celso Jacob qualifie l’endroit de non recommandable, bien que ses voisins l’apprécient pour son statut et ses compétences en droit.



© Moov.mg