Vous êtes ici

18-01-2019 par Moov.mg

Est-il possible pour les formes de vie de se développer sur la Lune ? Une question bientôt éclaircie par les Chinois. Toujours en quête d’inventions et d’expériences inédites, la Chine a fait pousser une petite graine de coton sur la Lune.


Copyright Image : ©AFP

 

Porter ses fruits

Cette expérience a été menée par le professeur Xie Gengxin, de l’Université de Chongqing. Fier de son idée, il déclare : « C’est la première fois que les humains effectuent des expériences de croissance biologique sur la surface lunaire ».

Pour réaliser l’expérience en question, l’Agence spatiale chinoise a envoyé la sonde Chang’e 4 avec un petit robot nommé Yutu-2 sur la face cachée de la Lune, le 3 janvier. Un cylindre de 3 kg a été placé à bord de la sonde. Il contenait des graines de coton, de colza, de pomme de terre, des œufs de mouche et de la levure. Le cylindre contient aussi de l’eau, de la terre et de l’air. Les scientifiques ont sélectionné spécialement ces espèces pour leur capacité de résistance aux conditions extrêmes qui leur sera utile sur le satellite de la Terre.

Depuis l’alunissage de Chang’e 4, les graines de coton ont commencé à pousser en émergeant d’une structure en treillis. Quant aux autres graines, elles sont encore restées à leur état primitif, d’après les images obtenues.

Toutefois, on peut dire que c’est une expérience qui a porté ses fruits. Un chemin pour la Chine pour devenir une grande puissance spatiale.

 

Formation d’un petit écosystème sur la Lune

D’après les résultats probants obtenus par ces petites graines de cotons, les scientifiques sont convaincus qu’il n’est pas impossible de créer un écosystème sur la Lune. Les plantes peuvent s’épanouir et pousser sereinement à l’aide de la lumière naturelle de la Lune qui leur permettrait de dégager de l’oxygène. L’oxygène créée va ensuite permettre aux œufs de mouche de se développer et arriver à leur terme. Les insectes vont, à leur tour, créer du dioxyde de carbone, favorisant la pousse des plantes.

 

Un levier pour les missions spatiales futures

Cette idée des scientifiques représente une clé pour les missions spatiales future. Effectivement, dans l’avenir, il sera possible d’habiter dans une base aménagée sur la Lune, le temps d’une mission ; et ne pas être obligé de revenir sur Terre pour refaire le plein de provision pour s’alimenter.

 

P.S : savez-vous que le budget consacré par la Chine pour son programme spatial est d’une somme colossale de 5,3 milliards d’euros par an ?


Moov.mg