Vous êtes ici

14-06-2019 par Midi Madagasikara

La collaboration entre la CNaPS et l’église protestante de Madagascar, ou « Fiangonan’i Jesosy Kristy eto Madagasikara »(FJKM), se poursuit.


Copyright Image : © Midi Madagasikara

 

La semaine dernière, ce fut au tour de la ville de Maevatanàna d’en bénéficier, à travers un atelier d’information et de renforcement de capacité de deux jours.

 

L’objectif à moyen terme est d’offrir une protection sociale aux agents synodaux de Maevatsara, à savoir : les pasteurs, les catéchistes, les délégués et les membres de bureaux de l’église. Notons que la protection sociale permet d’améliorer la vie des employés de l’église, en plus de leur garantir une prévoyance sociale pour leur famille, ainsi qu’une retraite sereine et plus ou moins à l’abri au terme de leur vie active.

 

Pour en revenir à l’atelier, 120 responsables issus de trois districts de Maevatanàna (Tsaratanàna, Kandreho et Maevatanàna) y ont participé.« Nous n’arrivons pas à respecter nos obligations en versant les cotisations mensuellement. En revanche, ils proposent de payer 100 000 à 200 000 ariary par an suivant leur production, étant donné qu’ils habitent dans la brousse », affirme Joël Rakotoson, un des participants venant de Tsaratanàna. Il a également sollicité la mise en place d’une antenne de la CNaPS à Tsaratanàna pour lui épargner les dépenses supplémentaires liées au déplacement. Le président synodal, Pasteur Gilbert Rakotondramiarana, propose comme solution de venir en aide aux églises à respecter leurs obligations, via des cotisations.

 

Luz Razafimbelo