Vous êtes ici

14-06-2019 par L'Express de Madagascar

La CENI proclamera les résultats provisoires des législatives demain. Les multiples anomalies rapportées et constatées sont parmi les inconnus de ce rendez-vous.


Copyright Image : L'Express de Madagascar


La Commis­sion électorale nationale indépendante (CENI) a rendez-vous avec l’histoire demain. Elle va procéder à la proclamation des résultats provisoires des élections législatives du 27 mai.
Jamais de mémoire ce genre d’évènement n’a réservé autant de suspens sur le contenu de ce qui va être communiqué à Alarobia. Plusieurs faits sont encore susceptibles de chambouler la tendance publiée sur le site web de la CENI.

Andry Rajoelina et les candidats de la plateforme IRD qui le soutiennent sont parmi ceux qui risquent très gros. Ils sont la cible principale de nombreuses plaintes pour fraudes et anomalies déposées par plusieurs candidats dont le TIM et des centaines d’indépendants.

Mais le fait qui leur est surtout reproché est la tournée quasi-nationale que le chef de l’État a effectuée parallèlement à la campagne électorale et durant laquelle des candidats ont été vus à ses côtés. Plusieurs de ses adversaires ont qualifié son geste de violation de la neutralité de l’administration et réclament la disqualification ou l’annulation totale des voix des candidats IRD.
En tout cas, la CENI a déjà annoncé la réorganisation des élections dans quatorze bureaux de vote à Maintirano, Mampikony, Ambovombe, Ambilobe, Analalava et Ifanadiana. Ce chiffre pourrait-t-il augmenter ?

Les milliers de confrontations de PV réalisées à Alarobia pourraient être les signes avant-coureurs de quelque chose pourrait se passer demain lors de la proclamation des résultats provisoires. Des anomalies ont été constatées durant les opérations ce qui va inévitablement peser sur les doutes déjà exprimés par certains candidats sur l’éventualité de l’existence de fraudes massives durant ce scrutin.
Reste à savoir si la CENI va tenir compte de ces faits. Mais quelle que soit la décision qu’Alarobia prendra, le dernier mot appartiendra à la Haute Cour constitutionnelle (HCC) qui sera en charge de la publication des résultats définitifs.

Hier, lors de la publication du bilan de ce scrutin, Hery Rakotomanana, président de la CENI, a déclaré que les résultats sont déjà prêts avec l’arrivée du dernier pli en provenance du dernier district et n’attendent plus que leur proclamation. La pression exercée par ceux qui dénoncent des fraudes n’a pas baissé pour autant à l’image des centaines de candidats issus de diverses entités qui ont effectué ce qu’ils appellent « déballage public des fraudes » au Live Hote lAndavamamba, hier matin.