Vous êtes ici

04-07-2018 par Midi Madagasikara

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Faratiana Tsihoara a confirmé la participation malgache aux 3es Jeux Africains de la Jeunesse (JAJ), prévus en Algérie du 19 au 28 juillet prochain. Leur nombre dépend entièrement de la réponse d’Antaninarenina.


Copyright Image : © Midi Madagasikara

 

Dans deux semaines, les jeunes du continent se retrouveront dans la capitale algérienne pendant 10 jours pour les 3es Jeux Africains de la Jeunesse (JAJ). « En terme de moyen financier, le ministère de la Jeunesse et des Sports ne peut pas se permettre d’envoyer une grosse délégation. J’ai abordé ce matin (ndlr hier) le ministère des Finances et du Budget lors du conseil du gouvernement pour parler de ces Jeux avec les dossiers y afférents. Une chose est sûre, Madagascar participe et honorera ce rendez-vous mais le nombre de délégation dépend entièrement de la disposition du moyen financier » a fait, savoir le numéro Un du sport malgache, Faratiana Tsihoara, en marge de la rencontre avec la presse.

 

Grand oral.

 Au début, Madagascar a été prévu d’être engagé dans 12 disciplines sportives, puis, réduit à 8 disciplines. « Le choix des disciplines sera fait en concertation avec le mouvement sportif » a continué le ministre. L’on s’achemine vers une participation symbolique de la Grande Ile à ce grand rassemblement de la jeunesse africaine. Deux semaines après sa prise de fonction à la tête du département de la Jeunesse et des Sports, Faratiana Tsihoara a procédé, hier, à son premier grand oral devant le mouvement sportif à la salle de conférence du Palais des Sports de Mahamasina. Une trentaine de fédération sportive a été présente à cette rencontre pour ne citer que le président de la Fédération malagasy de judo et du Comité Olympique Malgache, Siteny Randrianasoloniaiko, Doda Andriamiasasoa du football, Norolalao Andriamahazo de l’athlétisme, Gabriel Ramanantsoa de la natation et bien d’autres. Une occasion pour le locataire de la place Goulette de parler de la priorité du gouvernement ainsi que d’exposer sa vision et son programme. Comme lors de toutes les rencontres entre le ministre et les fédérations sportives, ces dernières n’ont pas manqué de présenter leur « doléance » surtout concernant la subvention.

 

T.H