Vous êtes ici

03-08-2018 par La dépêche de Madagascar

La deuxième édition du tournoi international de basket-ball, organisée en parallèle avec le Festival Sômaroho par l’Association «Valim-babena», bat son plein actuellement au gymnase de Nosy-Be.


Copyright Image : © La dépêche de Madagascar

 

Eliminés, les militaires du COSFA rentreront sur la pointe des pieds. La journée d’hier est consacrée au repos pour certaines équipes, avant le début des quarts de finale.

C’était par contre une occasion pour les autres d’améliorer leur classement dans les matches de poule. Ce n’était pas le cas pour l’équipe du COSFA d’Analamanga qui est déjà éliminée de la course et n’a pas pu faire un baroud d’honneur, en encaissant une nouvelle défaite face au Basket-ball club de Mayotte (BCM). C’était au terme d’un score serré de 80 à 87.

 

Logée dans la poule A, l’équipe du COSFA a aligné sa série de trois défaites et une victoire. Avec cette nouvelle victoire, les Mahorais, bien animés par le Malgache Lalason, figurent parmi les sérieux prétendants au titre de cette édition 2018 du rendez-vous. Surtout que l’autre malgache, le foudre Dagué, est également attendu à Nosy-Be, pour renforcer cette équipe mahoraise. Dans cette poule, les joueurs de MB2ALL d’Analamanga, les Majungais de l’Association sportive et culturelle de Boeny (ASCB) et les joueurs de Nosy-Be restent dans la course pour le titre.

 

Dans l’autre match de la soirée, l’équipe de la Gendarmerie nationale du basket-ball (GNBC) a confirmé sa qualification pour la phase suivante, en réalisant un autre tour de force devant le Cosmos Secren Diana, dans la poule B. Les gendarmes se sont imposés sur le score de 83 à 79. Il n’y a pas dégât pour l’équipe de Diana qui rejoindra la GNBC, l’Association sportive de la commune urbaine de Toamasina (ASCUT) et le Saint-Denis de La Réunion en quarts de finale.

 

 

S.P