logo Moov
           Nocomment
Musique urbaine : Teddy Prezeau chante son « RnB Hafakely »!
(16-02-2017) - Il sort des sentiers battus pour donner un nouveau souffle à la culture noire et à la musique malgache. Demain, il sera à l’affiche de l’Is’Art galerie Ampasanimalo.
-
-
© Midi Madagasikara
Une coupe de cheveux de ce qu’il y a de plus classique, un look pas très osé pour se fondre dans la masse… Il y a quelques années, il était encore monsieur tout le monde, mais il y a un an et demi, le déclic lui est venu. Il voulait devenir quelqu’un, sortir de l’anonymat et se faire un nom dans le milieu artistique. Adieu le look classique et bonjour l’originalité ! Le jeune homme a troqué l’ancienne coupe contre un « undercut neck » pour donner l’image d’un artiste tendance et sûr de lui. Côté vestimentaire, le chanteur a également entamé une nouvelle page et adopté un tout autre style plus au goût du jour. Aujourd’hui, il figure parmi l’un des artistes les plus appréciés de sa génération. Pas seulement pour son look, mais également pour sa musique. Ses aînés se bousculent même pour collaborer avec lui, pour ne parler que de ce duo avec Balita Marvin, ou encore ce « featuring » avec Marion. Lui ? C’est Teddy Prezeau.

Sortir des sentiers battus. Musicien à l’origine, il a voulu passer de l’autre côté de la scène. Il s’est mis à travailler, composer et a tenté l’expérience. Un coup d’essai qui fut un coup de maître ! « Tenim-pitia », le premier single est une réussite. Si la plupart des artistes de r’nb se contentent effectivement de faire comme les autres célébrités, de copier-coller, lui a voulu faire autrement. « Je me suis dit, tiens, tu es musicien, pourquoi ne pas tenter autre chose ? ». Ne voulant pas dévier du chemin qu’il a choisi : le r’nb, il a donc décidé d’expérimenter. « J’ai marié les percussions avec des instruments plus mélodiques, mis en avant plusieurs genres musicaux dans un même titre pour que ça soit plus vivant ». Pour faire encore plus original, il a décidé d’aborder un thème plus sérieux : l’environnement. « Les jeunes ne se préoccupent que de ces choses superficielles ou de nouvelles technologies alors qu’autour, il y a des sujets plus angoissants et intéressants. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé d’être en quelque sorte porte-parole de Dame Nature. Je parle également d’amour. L’amour, car personne ne peut s’y soustraire ». Teddy Prezeau, pour ceux qui ne l’ont jamais vu à l’œuvre, investira l’Is’Art galerie avec ses musiciens, ce vendredi 17 février. Avis aux amateurs !
Mahetsaka

Bookmark and Share

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Culture
Vous êtes à Antananarivo :
Contactez nos journalistes :
  Tel. 034 00 301 50
         034 00 173 54

Vous êtes en province :
Envoyez les reportages de votre région !
Moov les diffusera
E-mail : editorial@dts.mg
Autres sites du groupe : www.telma.mg | www.mvola.mg