logo Moov
           Nocomment
Théâtre : La Cie Ad Hoc présente « Regard noir et langue de feu »
(16-03-2017) - Dans le cadre de la semaine de la langue française et de la Francophonie, l’Ambassade de Suisse à Madagascar propose un spectacle inédit, présenté par la Cie Ad hoc, à l’IFM ce samedi 19 mars
Pas de salle fixe. Pas de troupe fixe. Le théâtre Ad Hoc choisit ses lieux de représentation et les comédiens en fonction de la pièce qu’il présente. C’est un choix qui permet de garder une liberté de recherche, de découvrir des lieux originaux et insolites. Ça fait partie de l’identité d’Ad Hoc, comme son nom l’indique. Cette fois, c’est donc dans la capitale tananarivienne que va se produire cette compagnie suisse, pas comme les autres. Ce samedi 18 mars, elle va présenter « Regard noir et langue de feu » à l’IFM Analakely. Un spectacle hommage à l’oeuvre exemplaire de ce grand écrivain et homme politique, défenseur de la Négritude qu’est Léopold Sédar Senghor. A la fois homme de paix et combattant infatigable, il a mis son coeur et sa foi humaniste au service de la reconnaissance des peuples d’Afrique noire en tant que souche fondatrice de la race humaine. Les textes sont effectivement ceux de cet écrivain sénégalais, joués sur scène par la Cie Théâtre Ad Hoc, sur la musique d’Ayser Vançin. Un spectacle proposé par l’Ambassade de Suisse à Madagascar dans le cadre de la semaine de la langue française et de la Francophonie. Un spectacle où tout le monde sera la bienvenue. L’accès y sera gratuit.

Ouverture à la littérature internationale. L’Association du Théâtre Ad Hoc a été fondée en juin 1996 par le comédien et metteur en scène Mathieu CHARDET et trois de ses amis épris de théâtre dans le dessein de susciter auprès du public une réflexion vivante sur les grands thèmes de notre société. La compagnie s’appuie sur des créations originales d’auteurs de préférence contemporains qui ont abordé les problèmes de société. Rechercher des auteurs contemporains correspond à un engagement par rapport à l’esprit de découverte. Les productions Ad Hoc sont destinées à un large public, contribuant ainsi, nous l’espérons, à ouvrir les centres d’intérêt des spectateurs vers des horizons nouveaux. Le théâtre Ad Hoc a également pour vocation de s’adresser aux jeunes dans la mesure où ils représentent le public de demain. De par l’origine de ses membres fondateurs (hongroise, slovaque, française et suisse), la compagnie Ad Hoc s’est également ouverte à la littérature internationale, à l’échange et à la diversité culturelle.

Mahetsaka

Bookmark and Share

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Culture
Vous êtes à Antananarivo :
Contactez nos journalistes :
  Tel. 034 00 301 50
         034 00 173 54

Vous êtes en province :
Envoyez les reportages de votre région !
Moov les diffusera
E-mail : editorial@dts.mg
Autres sites du groupe : www.telma.mg | www.mvola.mg