Vous êtes ici

06-02-2019 par Kanto

Petit coin tranquille avec un énorme atout touristique. Antsirabe est une ville-village non loin d’Antananarivo qui ne manque jamais de visiteurs pendant la période des vacances ou durant les fêtes… Et même durant les journées banales !


 

Antsirabe se trouve dans une région volcanique au sud de la capitale. Plus précisément, à environ 200 km sur la RN7, depuis Tana. Près de trois heures de route sont nécessaires pour atteindre la ville. Une halte d’un week-end à Antsirabe permet d’y réaliser toutes les éventuelles kyrielles d’activités.

 

Le tour de la ville

Antsirabe est une ville dont le tour peut se réaliser en une journée. Pour une ballade en centre-ville, il est possible de prendre un pousse-pousse. Les pousse-pousse d’Antsirabe décorent ses rues de toutes les couleurs – du rouge, du bleu, du vert, du jaune - ; mais en plus, ils sont bien façonnés et portent chacun des noms bien originaux !

Pour une ballade étirée en périphérie, il est préférable de prendre un cyclo-pousse ou bien un tuk-tuk. Ils sont plus rapides et moins fatiguant pour celui qui conduit. Si vous désirez une ballade à votre rythme, plusieurs locations de vélos sont possibles à Antsirabe.

 

De belles structures coloniales

Les constructions d’Antsirabe témoignent de la forte présence coloniale ancienne dans cette ville. Parmi les plus vieux bâtiments, on cite l’Hôtel des Thermes, énorme résidence centenaire avec une centaine de balustres, qui trône avec majesté dans un beau jardin au milieu d’Antsirabe.

De belles villas de l’époque coloniale constituent le quartier résidentiel. Endroit tranquille, ce quartier est surtout occupé par les résidents étrangers. Les maisons coloniales se reconnaissent avec leur architecture composée de varangues, de colonnades et leur façade aux nuances ocrées, rouges et blanches.

La cathédrale est une autre bâtisse incontournable du temps d’antan. Et, bien, évidemment, vous ne pourrez pas non plus rater la gare et la poste qui se trouvent sur l’Avenue de l’Indépendance d’Antsirabe.

 

Des sources thermales

Savez-vous que « Antsirabe » se traduit par « là où il y a beaucoup de sel » ? Effectivement, le sol et les eaux de la ville sont riches en sels minéraux. Cela en fait d’Antsirabe une station thermale remarquable. Egalement appelée la « ville d’eaux », Antsirabe dispose de plusieurs endroits où profiter de bains curatifs et thérapeutiques, avec les eaux naturellement chaudes procurées par la région volcanique.

La station thermale d’Antsirabe est composée de kinésithérapeutes et de masseurs qui offrent leurs services aux personnes qui se rendent sur les lieux pour un traitement de remise en forme. Vous pouvez aussi aller dans les thermes pour simplement vous détendre.

 

Des lacs légendaires

Antsirabe possède deux lacs qui ont chacun leur histoire. A un quart d’heure du centre de la ville se trouve le lac Tritriva, beau avec son eau tantôt vert émeraude, tantôt bleu nuit ; et bordé par des falaises à la végétation luxuriante. Selon la légende, deux amoureux, Rabeniomby et Ravolahanta, auraient plongé dans le lac ensembles parce que leurs parents avaient désapprouvé leur amour. Un arbre semi-aquatique aux branches enlacées imitant la position des deux amants durant leur mort pousse depuis leur suicide au milieu du lac. Attention, Tritriva est très profond : 160 mètres de profondeur.

Le lac Andraikiba se situe à l’ouest de la ville. D’après l’histoire, un prince qui vivait dans les parages aurait dit à deux femmes de s’affronter en traversant le lac : celle qui arriverait en premier deviendrait son épouse. Mais l’une des femmes était enceinte et n’a pas pu aller jusqu’au bout. Elle a alors crié « Kiba ! » qui veut dire « je coule ! » ; et a disparu sous l’eau. Depuis, on dit que l’esprit de cette femme erre au bord du lac tous les aurores ; et dés fois, il noie certains visiteurs qui nagent à Andraikiba.

Vous pouvez vous promener tranquillement autour de ces lacs ou en faire le tour en barque tout en appréciant le calme et l’air frais des lieux. Noter que le porc est un « fady » quand on se rend aux environs de ces deux lacs.

 

Antsirabe « by night »

Si vous êtes adeptes des sorties tardives, ce ne sont pas les bons plans « night » qui manquent à Antsirabe ! Des boîtes de nuits comme Vakynight offrent une ambiance festive pour ceux qui veulent danser. Une ambiance karaoké est assurée au Code 110. Sinon, des restaus aux menus divers ouvrent le soir (Randrana, Zandina, etc.) pour un dîner tranquille.

Il ne faut pas oublier de se munir de vêtements chauds, car Antsirabe possède des nuits fraîches, même durant les saisons chaudes.

 

Rapporter des souvenirs

Après votre passage, n’oubliez pas de rapporter des petits souvenirs de la ville. Vous trouverez des boutiques vendant des voitures, des camions, des avions et autres véhicules miniatures. Des ateliers vendant des accessoires fabriqués en corne de zébu ou encore des pierres précieuses proposent aussi des articles intéressants.

N’oubliez pas de rapporter des pommes de terre, des carottes ou encore des pommes, en faisant vos courses au « tsena Sabotsy ». Les produits maraîchers ornent les étaux avec leurs couleurs vives ; et se vendent en plus à des prix imbattables.

 

Kanto Andraina


Kanto