Vous êtes ici

22-01-2019 par Kanto

Site avec une endémicité élevée, le Parc national (PN) de Kirindy Mitea représente un petit paradis pour les mordus de nature et d’aventures.


 

Le PN relie la partie sud et ouest de Madagascar. C’est dans le grand royaume des Sakalava, dans la région du Menabe, que se situe ce parc. Il se trouve à 70 km au sud de Morondava ; et il est recommandé de venir avec une voiture tout terrain pour l’atteindre car la route qui y mène n’est pas des plus praticables. Le PN de Kirindy Mitea est bordé par le Canal de Mozambique et parcouru par la rivière Kirindy.

 

Un climat sec et aride

La saison sèche dure 7 à 8 mois dans cette région de l’île. Le site est composé d’une faune et d’une flore qui supportent la chaleur. Quand on envisage de faire la visite du PN de Kirindy Mitea, il ne faut pas oublier tous les équipements pour lutter contre la chaleur : chapeau, lunettes de solei, crème solaire, packs d’eau, vêtements légers, etc.

 

Paysages à multiples facettes

Ce qui est bien avec le site, c’est qu’on a l’impression de se retrouver sur divers endroits en même temps, grâce à son écosystème très diversifié qui offre alors plusieurs facettes de paysages.

A l’ouest du PN pousse une forêt primaire sèche. Elle recouvre 70% des lieux. C’est la zone de transition entre le climat sec et le climat sub-aride du sud.

Au sud et à l’est du PN de Kirindy Mitea, une large savane avec des petites plantes rabougries, des fourrés épineux et des baobabs géants est le lieu où s’épanouissent plusieurs espèces d’animaux.

L’une des spécificités de ce parc est sans doute qu’il fasse partie des endroits où poussent abondamment les mangroves. Ces dernières sont caractérisées par les grands palétuviers avec leurs pieds ramifiés ressemblant à des doigts crochus géants plongeant dans l’eau.

Des lacs saumâtres se trouvent aussi sur les lieux. Les lacs Ambondro et Sirave, dans la forêt de Mitea, sont les plus connues : elles sont « fady » et très respectées par la population.

Vous trouverez des airs de Sahara avec les dunes côtières qui constituent le parc. Des kilomètres de sable brun et chaud, avec une texture en vague, offrent une belle vue sur la côte. Des îlots paradisiaques, de belles baies et plages se trouvent sur le littoral du parc.

 

Faune et flore : une endémicité presque totale

Côté faune, les espèces d’oiseaux et de reptiles dominent dans le PN de Kirindy Mitea. L’avifaune comprend 47 espèces d’oiseaux dont le bulbul de Madagascar, le « fody » ou encore les d’aigrettes blanches avec leur long cou, leurs longues pattes et leur long bec. Les aigrettes traînent par centaines dans les lacs et forment une masse blanche à la surface de eaux. Les reptiles se répartissent en 23 espèces, tous endémiques.

Dans lacs vivent des mollusques, des poissons et des crustacés. La forêt et la savane sont le lieu de vie des lémuriens, dont le « Sifaka » et le « Varika » qui se reconnaissent avec leurs cris remarquables. Le « Fosa », chat sauvage géant, est aussi un habitant du parc. Parfois, les fosas errent jusqu’à proximité des petites cabanes dans le PN.

 

Quant à la flore, elle est composée d’espèces de Baobabs et de plantes médicinales. Le palissandre pousse aussi à Kirindy Mitea. Le bois obtenu à partir de cet arbre est très utilisé par les autochtones : les villageois de Belo-sur-Mer construisent leur « botry » avec. L’ethnie Sakalava en use pour construire des cercueils.

Le palétuvier, évidemment, compose les mangroves qui occupent une bonne partie du parc. Sur les dunes, des plantes rupicoles et épineuses se développent en toute sérénité.

 

Le PN de Kirindy Mitea comprend divers circuits écotouristiques. Vous pouvez pratiquer des randonnées à travers la forêt sèche et la savane pour aller à la découverte de la biodiversité des lieux. Les plages du parc sont favorables aux baignades. De petites cabanes et des bungalows se trouvent dans la forêt pour ceux qui désirent passer la nuit dans le parc. Vous rencontrerez une petite population dans le Kirindy Mitea. C’est là qu’ils vivent en y faisant paître le cheptel et pousser leur culture.

 

Kanto Andraina

 


Kanto