Vous êtes ici

24-07-2017 par ranja

La région Anôsy, plus précisément Fort-Dauphin et ses environs, constitue l’une des destinations touristiques phares de Madagascar.

Copyright Image : © Midi Madagasikara

Elle offre une grande diversité des produits touristiques allant du tourisme balnéaire à l’écotourisme. L’Office Régional du Tourisme de Fort-Dauphin organise un événement économique intitulé « Festival de la Mer » du 28 au 30 juillet 2017 dans la ville de Taolagnaro. L’objectif est de promouvoir la destination Anôsy, a-t-on expliqué. Les richesses culturelles et les potentiels touristiques de la région seront à l’honneur durant ces trois jours de festivités.

Plats préférés. Outre la promotion de la destination Anôsy, le Festival de la mer vise également à sensibiliser la population locale et les touristes sur la protection des ressources marines. D’ailleurs, le forum national du réseau MIHARI ou Gestion des ressources marines au niveau local, se tiendra dans la même ville ce mois-ci. Notons que les atouts touristiques ne manquent pas à cette ville du Grand sud, pour séduire les touristes. Pour ne parler que de ses nombreuses baies au cachet sauvage et authentique, ses plages magnifiques bordant l’Océan Indien et surtout ses conditions atmosphériques favorables à la pratique des sports de glisse. Sans oublier les spécialités culinaires à base de fruits de mer, qui font la renommée de Fort-Dauphin. Les langoustes grillées sont entre autres, les plats préférés des visiteurs de la région, tant nationaux qu’étrangers.

Essor. A part la voie routière, Air Madagascar et Madagasikara Airways relient chaque semaine cette station balnéaire à Antananarivo. Les promoteurs suggèrent que la meilleure période pour y aller est située entre le mois de juillet et novembre. Il faut savoir également que depuis la création du nouveau port d’Ehoala, le nombre de touristes visitant la destination Anôsy a augmenté considérablement avec l’accostage des bateaux de croisière au quai. Et grâce aux appuis du projet PIC (Pôle Intégré de Croissance) financé par la Banque Mondiale, le secteur tourisme a connu un essor, ne serait-ce que par la mise à niveau des infrastructures structurantes.

Navalona R.

© Midi Madagasikara


ranja