logo Moov
           Nocomment
USA: dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléoduc Keystone XL
(20-11-2017) - La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a franchi un dernier obstacle lundi avec l'accord donné par le Nebraska, Etat qu'il doit traverser.
Les défenseurs de l'environnement s'opposent à la construction de l'oléoduc Keystone XL. Ici, Jane Fonda à une manifestation le 24 janvier 2017 à New York
Les défenseurs de l'environnement s'opposent à la construction de l'oléoduc Keystone XL. Ici, Jane Fonda à une manifestation le 24 janvier 2017 à New York
© AFP

La Commission des affaires publiques du Nebraska (centre) a accordé à la société canadienne TransCanada un permis de construire qui va lui permettre d'entamer les travaux pour lancer la construction de ce pipeline, long de 1.900 kilomètres.

Keystone XL se connectera à un réseau déjà existant d'oléoducs aux Etats-Unis et aura la capacité d'acheminer 830.000 barils de pétrole/jour provenant de champs situés dans l'Alberta (ouest du Canada) vers les raffineries de la côte sud des Etats-Unis.

Le projet, d'un coût total de 5,3 milliards de dollars, avait été lancé en 2008 mais bloqué sous la précédente administration américaine de Barack Obama. Son successeur Donald Trump l'a relancé.

Il fait toutefois l'objet de l'opposition des associations de protection de l'environnement aux Etats-Unis. Ceux-ci ont invoqué une fuite survenue la semaine dernière sur l'oléoduc déjà existant Keystone, également propriété de TransCanada, qui a répandu près de 800.000 litres de pétrole dans l'Etat voisin du Dakota du sud pour illustrer les dangers posés par Keystone XL.

Mais ses partisans soutiennent qu'il est plus sûr de transporter du pétrole par oléoduc que par le train ou la route et que le projet va également permettre de créer des emplois.

La Commission des affaires publiques du Nebraska a voté en faveur du projet par trois voix contre deux. Une des membres ayant voté contre, Crystal Rhoades, a mis en doute dans des remarques diffusées en marge de la réunion les gains économiques attendus de la construction de Keystone XL.

TransCanada "n'a pas fourni assez de preuves pour justifier l'impact économique attendu de ce projet pour le Nebraska", a-t-elle dit.



© AFP
Bookmark and Share

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Economie
Vous êtes à Antananarivo :
Contactez nos journalistes :
  Tel. 034 00 301 50
         034 00 173 54

Vous êtes en province :
Envoyez les reportages de votre région !
Moov les diffusera
E-mail : editorial@dts.mg
Autres sites du groupe : www.telma.mg | www.mvola.mg