logo Moov
           Nocomment
La Bourse de Paris s'élance dans le vert en regardant du côté des Etats-Unis
(28-11-2017) - La Bourse de Paris faisait ses premiers pas dans le vert (+0,42%) mardi, les yeux tournés vers les États-Unis, les investisseurs restant à l'affût de nouveautés concernant la réforme fiscale.
La Bourse de Paris s'élance dans le vert
La Bourse de Paris s'élance dans le vert
© AFP

A 09H21 (07H21 GMT), l'indice CAC 40 prenait 22,55 points à 5.382,64 points. La veille, il avait fini en recul de 0,56%.

"Le principal rendez-vous du jour est l'audition de Jerome Powell, le futur président de la Réserve fédérale américaine, devant le Sénat à partir de 16H00 (heure de Paris)" qui "ne devrait pas s'éloigner de la ligne de conduite fixée par Janet Yellen ces dernières années", ont souligné les analystes de Aurel BGC.

Dans un bref discours, qui a été publié à l'avance, M. Powell a déclaré qu'il fallait s'attendre "à ce que les taux augmentent un peu".

"Mais il est vraisemblable que les marchés restent davantage préoccupés par les tractations autour de la réforme fiscale, l'enjeu principal sur les marchés en cette fin d'année aux États-Unis", ont estimé les analystes de Aurel BGC.

Le vote attendu cette semaine au Sénat de cette réforme suscite quelques craintes sur la capacité des élus républicains à se mettre d'accord, plusieurs voix dissonantes s'étant fait entendre dans leurs rangs.

"Les tensions et les interrogations sont nombreuses" notamment concernant "l'avenir de la réforme fiscale américaine et la faiblesse du dollar", ont aussi relevé les experts de Mirabaud Securities Genève.

Du côté des indicateurs, les publications sont plutôt nombreuses.

La France a ouvert le bal avec un moral des ménages qui a rebondi en novembre, après quatre mois consécutifs de baisse.

Plus tard dans la matinée, les crédits au secteur privé en zone euro en octobre sont attendus, tout comme en Allemagne, le baromètre GfK du moral des consommateurs de novembre.

Aux Etats-Unis, les prix des logements en septembre (indice SP/Case-Shiller), la confiance des consommateurs en novembre (Conference Board) sont à l'agenda.

Avant l'ouverture des marchés, la Banque d'Angleterre a pour sa part annoncé que les sept principales banques britanniques avaient réussi les tests de résistance mis en place par la banque centrale.

La Société Générale prévoit un régime strict au cours des trois prochaines années
La Société Générale prévoit un régime strict au cours des trois prochaines années
© AFP

Sur le terrain des valeurs, Société Générale montait de 0,80% à 43,25 euros alors que la banque prévoit un régime strict au cours des trois prochaines années, avec plus d'un milliard d'euros d'économies, la suppression de 900 postes, tout en promettant d'accroître ses recettes, surtout via une expansion à l'international.

Total profitait (+0,41% à 47,46 euros) du relèvement de sa perspective de "négative" à "stable" par l'agence de notation financière SP Global Ratings, en raison de l'amélioration des performances et du processus de désendettement du groupe pétrolier.

Airbus évoluait à l'équilibre (-0,05% à 85,65 euros). Une perquisition dans les bureaux du groupe à Suresnes, près de Paris, a eu lieu jeudi dernier, dans le cadre de l'enquête sur le "Kazakhgate" portant sur des soupçons de corruption en marge de contrats conclus sous la présidence française de Nicolas Sarkozy avec le Kazakhstan, a-t-on appris auprès d'Airbus mardi.

Le groupe a également annoncé qu'Eric Schulz, jusque-là directeur de la branche d'aviation civile du motoriste britannique Rolls-Royce, va prendre la succession de John Leahy au poste de directeur commercial d'Airbus, qui s'apprête à partir à la retraite.

Eurazeo prenait de 0,33% à 72,18 euros dans la foulée de l'annonce du départ de son président du directoire, Patrick Sayer, qui sera remplacé à la tête du groupe par l'actuelle directrice générale, Virginie Morgon, déjà membre du trio composant le directoire.

Alten prenait la tête de l'indice SBF 120 (+4,21% à 72,78 euros), soutenu par un relèvement de sa recommandation à "acheter" par Société Générale.

Bouygues bénéficiait aussi (+0,42% à 43,13 euros) d'un début de suivi de son titre avec la recommandation "surperformer" par MainFirst.

Solvay, à l'inverse, était pénalisé (-0,38% à 117,90 euros) par l'abaissement de la sienne à "neutre" par JPMorgan.



© AFP
Bookmark and Share

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Economie
Vous êtes à Antananarivo :
Contactez nos journalistes :
  Tel. 034 00 301 50
         034 00 173 54

Vous êtes en province :
Envoyez les reportages de votre région !
Moov les diffusera
E-mail : editorial@dts.mg
Autres sites du groupe : www.telma.mg | www.mvola.mg