logo Moov
           Nocomment
Voulu par Steve Jobs, le nouveau siège futuriste d'Apple, symbole de sa puissance
(13-09-2017) - Apple n'a pas dévoilé que des iPhones mardi: le groupe a aussi fait découvrir son nouveau siège, gigantesque bâtiment en forme d'anneau au design épuré, laissant apercevoir la nature, tel que le voulait le co-fondateur Steve Jobs, disparu en 2011.
Le patron d'Apple, Tim Cook, présente le nouvel iPhone 8, le 12 septembre 2017 à Cupertino, en Californie
Le patron d'Apple, Tim Cook, présente le nouvel iPhone 8, le 12 septembre 2017 à Cupertino, en Californie
© AFP

C'est dans le "Steve Jobs Theater", l'auditorium situé au sous-sol du complexe, que le géant américain a dévoilé mardi trois nouveaux iPhone, dont le très attendu modèle anniversaire, baptisé "X" ("10").

Surnommé Apple Park et niché dans la nature, le nouveau "campus" futuriste d'Apple s'étend sur 70 hectares et devrait abriter à terme 12.000 personnes. Situé à Cupertino, en plein coeur de la Silicon Valley en Californie, ce siège a tout d'une soucoupe volante.

"L'Apple Park reflète les valeurs auxquelles croit Apple, la technologie et l'environnement", a déclaré l'actuel patron du groupe Tim Cook mardi après avoir rendu un hommage ému à Steve Jobs, emporté par un cancer du pancréas il y a près de 6 ans.

- Plus de 9.000 arbres -

C'est quelques mois avant sa mort que Steve Jobs avait présenté ce projet imaginé par l'architecte britannique Norman Foster.

"Le parc lui-même, à l'origine une vaste étendue goudronnée, a été transformé en un espace vert doté de plus de 9.000 arbres, et (le bâtiment) a été conçu en toute transparence pour laisser voir la nature" et faire disparaître la limite entre l'intérieur et l'extérieur grâce à des parois en verre, a ajouté Tim Cook, ajoutant que le complexe est entièrement alimenté à l'énergie solaire.

"Steve Jobs était une personne soucieuse du détail et c'était son bébé", a commenté Tim Bajarin, analyste de Creative Strategies, présent mardi pour le show de rentrée d'Apple.

"Question design, c'est un joyau", a-t-il ajouté, admiratif.

Selon les détails dévoilés par Tim Cook, Apple y accueillera d'ici la fin de l'année les visiteurs dans un lieu dédié, où ils pourront explorer le campus grâce à la réalité augmentée.

Les employés d'Apple ont commencé il y a environ six mois à investir ce bâtiment, que Steve Jobs voyait comme un "centre de créativité et de collaboration" et "d'innovation pour les futures générations".

Ils pourront profiter d'une salle de gym, de sentiers, de labos de recherche et même ... d'un verger.

- Loin du garage -

"Nous avons conçu le design, la conception technique et la réalisation de notre nouveau campus avec le même enthousiasme et les mêmes principes de design que pour nos produits", selon Jony Ive, responsable du design au sein de la firme, qui a fêté l'an dernier ses 40 ans.

Le gigantisme et le futurisme de ce nouveau siège symbolisent le chemin parcouru depuis 1976, quand le jeune Steve Jobs commençait à bricoler des ordinateurs dans un garage avec son compère Steve Wozniak.

Apple est aujourd'hui la première capitalisation boursière au monde, et engrange actuellement environ 200 milliards de dollars de chiffre d'affaires annuel, en particulier grâce à l'iPhone, que l'entreprise a déjà écoulé à plus d'1,2 milliard exemplaires depuis son lancement par Jobs en 2007.

"Le paysage californien, ses lumières, son immensité, rendait Steve (Jobs) euphorique et était pour lui source d'inspiration", rappelait récemment sa veuve Laurene Powell Jobs."L'Apple Park résume son état d'esprit extraordinairement bien", disait-elle aussi.

Les géants du secteur technologique se sont lancés ces dernières années dans une série de vastes projets architecturaux. Facebook avait confié l'agrandissement de son campus de Menlo Park à l'architecte Frank Gehry, tandis qu'Amazon est en train de se faire construire à Seattle un nouveau siège comprenant plusieurs bâtiments sphériques ressemblant à des serres. Amazon vient aussi d'annoncer son intention de s'offrir un second siège en Amérique du Nord.

L'expansion des groupes technologiques n'est pas sans susciter des critiques dans la Silicon Valley, car elle contribue à une explosion des prix de l'immobilier dans la région ainsi qu'à des problèmes de circulation.



© AFP
Bookmark and Share

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Multimédia
Autres sites du groupe : www.telma.mg | www.mvola.mg