logo Moov
           Nocomment
Jeux vidéo: "Far Cry 5", folle virée dans l'Amérique profonde
(21-04-2018) - Habituée aux destinations exotiques, la série "Far Cry" de l'éditeur français de jeux vidéo Ubisoft pose ses valises dans le Montana dans sa nouvelle mouture, pour une plongée dans une Amérique profonde gangrénée par un mouvement sectaire.
Des adolescents jouent à un jeu vidéo, le 5 novembre 2017 à Paris
Des adolescents jouent à un jeu vidéo, le 5 novembre 2017 à Paris
© AFP

- Far Cry 5 -

Lors de ses dernières sorties, "Far Cry" avait notamment emmené le joueur sur une île paradisiaque de l'océan Pacifique et dans l'Himalaya. Dans ce nouveau volet, ce sont les grands espaces du Montana qui servent de décor.

Dès les premières minutes, le ton est donné: l'interpellation du gourou d'une secte tourne au fiasco et le joueur - qui incarne un officier de police- se retrouve livré à lui-même dans une région hostile, où il fait office d'ennemi à abattre.

Les éléments qui ont fait le succès de la série font leur retour, avec un immense monde ouvert à parcourir, de nombreux véhicules (voitures, hélicoptères, bateaux...) ou encore une faune variée prête à attaquer à la moindre occasion.

Si les premières images, divulguées au printemps 2017, pouvaient laisser penser à un ton résolument politique et engagé contre l'Amérique de Donald Trump et les milieux suprémacistes blancs, il n'en est rien dans le jeu final, malgré quelques rares références à l'actuelle situation politique aux Etats-Unis.

Les adversaires, clairement identifiés, sont les membres d'une secte millénariste menée par le Père, un gourou qui tient ses disciples d'une main de fer et interprété par l'acteur canadien Greg Bryk.

Les missions s'enchaînent aisément, qu'il s'agisse de transporter un objet d'un point A à un point B, de prendre possession d'un poste d'avant-gardes ou de sauver une famille de fermiers.

Comme à l'accoutumée, progresser dans l'aventure permet de débloquer de nouvelles compétences pour son personnage, comme la capacité à utiliser un grappin ou à rester en apnée plus longtemps.

Le jeu, dont la durée de vie se compte en dizaines d'heures, est devenu le deuxième plus gros lancement de son éditeur Ubisoft, amassant 310 millions de dollars durant sa première semaine de commercialisation.

("Far Cry 5" - Disponible sur Playstation 4, Xbox One et PC)

- Umiro -

Dans le monde d'Umiro se réveillent Huey et Satura, deux jeunes élèves amnésiques qui vont devoir collaborer pour retrouver la mémoire et comprendre ce qui leur est arrivé.

Ce jeu de réflexion, d'apparence simple, se révèle vite prenant. Les tableaux se succèdent avec toujours le même principe: il faut tracer la trajectoire de chaque personnage jusqu'à la prochaine étape, en lui faisant éviter les pièges qui se dressent sur sa route.

Cette mission est rendue évidemment plus complexe par le fait de devoir anticiper les mouvements de deux protagonistes en même temps, dans des niveaux dont les obstacles peuvent également être mobiles.

Esthétiquement, cette production du studio singapourien Diceroll affiche de très jolis graphismes au style enfantin qui collent parfaitement à l'ambiance.

("Umiro" - Disponible sur PC, iOs et Android)

- Minit -

Autre titre au concept original, "Minit" joue volontairement la carte du minimalisme. Le jeu est en noir et blanc et se rapproche visuellement de ce qui se faisait sur la mythique console portable Game Boy au début des années 90.

Toutes les soixante secondes, le héros -victime d'une malédiction- meurt et reprend vie dans la dernière maison visitée, ses actions passées étant conservées malgré tout. Durant ce laps de temps, il faut donc réaliser un maximum d'actions pour progresser.

De façon ingénieuse, l'équipe de quatre développeurs qui a donné naissance à cette oeuvre a réussi à éviter tout sentiment de frustration. Si les échecs sont nombreux au départ, il devient rapidement évident que les objets trouvés au cours de la quête servent à résoudre les énigmes suivantes.

Dans son esprit, "Minit" fait beaucoup penser à la série vedette de Nintendo "Zelda", dont l'un des épisodes reposait lui aussi sur cette idée de course contre la montre pour mener une quête à bien. Si son aspect peut être déstabilisant au départ, il se révèle toutefois vite accrocheur.

("Minit" - Disponible sur Playstation 4, Xbox One et PC)



© AFP
Bookmark and Share

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Multimédia
Autres sites du groupe : www.telma.mg | www.mvola.mg