logo Moov
           Nocomment
Biathlon: belle revanche pour les Bleues, l'Allemagne et Dahlmeier au top
(17-02-2017) - En grande difficulté dans l'individuel mercredi, les Françaises ont relevé la tête pour s'adjuger vendredi la médaille de bronze du relais dames des Mondiaux-2017 remporté par l'Allemagne qui a offert un quatrième sacre à Laura Dahlmeier.
Le podium du relais dames par équipes aux Mondiaux de biathlon remporté par l'Allemagne (c), la France (d) s'adjuge la 3e place, le 17 février 2017 à Hochfilzen
Le podium du relais dames par équipes aux Mondiaux de biathlon remporté par l'Allemagne (c), la France (d) s'adjuge la 3e place, le 17 février 2017 à Hochfilzen
© AFP

Le fiasco de mercredi n'était donc qu'un accident pour les Bleues. Alors que la première d'entre elles ne s'était classée qu'à une piteuse 25e place sur l'individuel (Célia Aymonier), elles ont su réagir pour être à la hauteur de leur véritable potentiel.

Certes, l'Allemagne (Vanessa Hinz, Maren Hammerschmidt, Franziska Hildebrand, Laura Dahlmeier) était intouchable et n'a fait que confirmer sa mainmise sur cette spécialité, avec un 4e succès en autant de courses cette saison, en devançant l'Ukraine et la France. Mais pour le quatuor tricolore (Anaïs Chevalier, Célia Aymonier, Justine Braisaz, Marie Dorin), cette 3e position a une saveur toute particulière, un an après l'argent glané à Oslo derrière la Norvège.

"C'est top, ça fait vraiment plaisir parce qu'on revient de loin, a ainsi commenté l'entraîneur des Bleues Julien Robert. Notre relais n'est pas prêt et on a deux points faibles qui se sont révélés, le tir debout de Célia (Aymonier, ndlr) et le tir couché de Justine (Braisaz, ndlr). Mais il faut que les filles se fassent confiance. Ce n'est pas qu'un problème technique, c'est aussi dans la tête."

- Dorin sort de sa torpeur -

Ce podium, le 6e de la France dans ces Championnats du monde, sonne aussi comme une revanche pour Marie Dorin, totalement hors du coup depuis le début de la compétition. Tétanisée et le moral au plus bas, celle qui avait régné sur l'édition 2016 (6 médailles dont 3 en or) est sortie de sa torpeur avec un magnifique 10/10 au tir avant de régler son compte sur la neige à la Tchèque Gabriela Koukalova, tenante de la Coupe du monde.

"Je suis vraiment contente d'avoir enfin réussi une course pleine, a-t-elle expliqué. Cela fait du bien de le partager aussi. Quand j'ai pris le relais, je me suis dit +oh la la+. Mais ça a plus de saveur quand c'est disputé."

Reste à savoir si ce bronze va totalement débloquer la chef de file des Bleues, dont le mental est apparu très friable à Hochfilzen. Se disant "face à ses démons" sur une course individuelle, contrairement à un relais, Dorin a refusé d'endosser une étiquette de favorite pour la mass start de dimanche dont elle est pourtant tenante du titre.

"Je pense qu'il n'y aura pas de conséquences sur la mass start, a-t-elle affirmé. Je ne pense pas avoir le niveau cette année pour aller chercher de grandes choses. Même avec ce que l'on a vu aujourd'hui."

- La reine Dahlmeier -

Un discours à l'opposé de celui de son entraîneur, qui aura donc encore du pain sur la planche pour la remotiver en vue de la mass start.

"J'espère que ça lui servira de tremplin, a déclaré Julien Robert. Quand on voit qu'elle fait jeu égal sur les skis, voire mieux, avec Koukalova, il y a moyen d'être champion du monde sans problème dimanche."

L'Allemagne et Dahlmeier n'ont pas ce genre d'états d'âme. Avec une 4e victoire après celle du relais mixte, de la poursuite et de l'individuel, la leader de la Coupe du monde a démontré qu'elle était vraiment la reine des Mondiaux et n'a laissé échapper qu'une course (le sprint) sur les 5 disputées.



© AFP
Bookmark and Share

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Sport
Vous êtes à Antananarivo :
Contactez nos journalistes :
  Tel. 034 00 301 50
         034 00 173 54

Vous êtes en province :
Envoyez les reportages de votre région !
Moov les diffusera
E-mail : editorial@dts.mg
Autres sites du groupe : www.telma.mg | www.mvola.mg