logo Moov
           Nocomment
Rugby- Trophée Barthez : Les Makis touchent le fond contre la Namibie, 66 à 7
(21-04-2017) - Impensable ! Les Makis devant leur public essuient une sévère correction face aux Namibiens venus confirmer leur statut de favori.
-
-
© AFP
Un naufrage comme pas possible avec un score de 66 à 7 qui en disait long tant sur la préparation des Makis que sur la gestion de Marcel Rakotomalala copieusement sifflé par les spectateurs des gradins.

Un camouflet retentissant de 66 à 7. C’est la correction qu’a infligé les Namibiens aux Makis U20. Heureusement qu’il ne s’agissait pas d’une Coupe d’Afrique des Nations comme Malagasy Rugby s’acharnait à le faire croire, mais d’un simple Trophée Barthez en hommage à ce grand homme qui a toujours été derrière le camp malgache des années durant.

Grand gabarit. Mais Trophée Barthez ou CAN, la réalité met à nu l’incapacité de Marcel Rakotomalala et ses hommes à honorer les rendez-vous africains.

Quand Malagasy Rugby s’amuse à pénaliser par tous les moyens la Ligue d’Analamanga en inventant par trois des arguments pour priver Tana du rugby de haut niveau, alors il y a à se demander sur la volonté réelle de cette fédération appelée aujourd’hui à faire une campagne de détection des joueurs de grand gabarit et donc d’aller vers des ligues régionales à même de lui fournir ce qu’elle n’avait pas c’est-à-dire des joueurs de moins de 20 ans pesant près de 100 kg.

La moindre des choses en fait sinon pareille mésaventure va toujours se passer pour des Makis qui ont certes mis du cœur à l’ouvrage, mais l’écart était trop flagrant au niveau des gabarits ou la vitesse d’exécution tout court.

Une énorme gifle. Quand la Namibie s’offrait le luxe de marquer un essai dès la deuxième minute et qu’en moins de 30 mn, elle menait déjà au score par 33 à 7, puisque Polka a réussi à trouver une faille pour aller marquer entre les poteaux la seule réalisation malgache (22), alors une frange du public de Mahamasina filait déjà vers la sortie. Pour ne pas enfoncer davantage le clou.

Et ce dernier avait raison car on a naïvement cru qu’on allait prendre à l’usure ces géants Namibiens mais c’était plutôt l’inverse car comme des morts de faim, ces derniers prirent d’assaut le camp malgache en marquant 19 points supplémentaires et portant ainsi le score final à 66 à 7. Une gifle dont on doute que les Makis, opposés dimanche aux Zimbabwéens puissent encore se relever.

Ces derniers ont été en effet battus par les Kényans sur le score de 34 à 24 grâce notamment à l’habilité de leurs trois quarts. Mais aussi doués soient-ils, on ne pense pas que ces Kényans puissent faire grand-chose devant cette machine à gagner namibienne. Le tout devant un maigre public, car la lourde défaite des Makis laissera des traces et que les 5000 ariary pour l’entrée des gradins sont jugés très excessifs.

Clément RABARY

Bookmark and Share

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Sport
Vous êtes à Antananarivo :
Contactez nos journalistes :
  Tel. 034 00 301 50
         034 00 173 54

Vous êtes en province :
Envoyez les reportages de votre région !
Moov les diffusera
E-mail : editorial@dts.mg
Autres sites du groupe : www.telma.mg | www.mvola.mg