logo Moov
           Nocomment
Rallye – Didier Auriol de retour en WRC
(09-02-2018) - Résidant à Madagascar depuis trois ans, Didier Auriol fête cette année ses soixante ans. À cette occasion, le champion du monde 1994 projette de courir une ou deux manches en WRC.
-
-
© L'Express de Madagascar

La semaine dernière, une publication de la Fédération du Sport Auto­mobile de Madagascar a créé un véritable buzz sur les réseaux sociaux.
Le post contenait une photo des licences de trois pilotes, en l’occurrence Laza Randriamifidimanana, Vaha­tra Rakotomanganiaina et Didier Auriol. Laza et Vahatra courront en championnat de France des rallyes terre cette année. Quant à Auriol, il projette de courir des manches du WRC.
«Toute personne résidant à Madagascar de manière permanente peut obtenir une licence à la FSAM», explique-t-on auprès de la Fédération, concernant le Français, qui a découvert la Grande île en 2007, sûr à une initiative de Ntsoa Randriamifidimanana. «Je viens ici depuis 2007. J’aime beaucoup l’île et j’ai fait de nombreuses connaissances, comme Laza et Joda, avec qui je partage la même passion», a-t-il confié lors d’un entretien.
Auriol aura soixante ans au mois d’août prochain. Et à cette occasion, il aimerait retrouver le championnat du monde de rallye, qu’il a gagné en 1994 au volant d’une Toyota Celica : «Depuis toujours, je me suis dit qu’à soixante ans, ça pourrait être bien d’essayer de participer à une ou deux belles épreuves.»
«Ce n’est pas un comeback. C’est simplement essayer une belle aventure, tant que je peux encore le faire. C’est surtout monter dans une belle voiture et se faire plaisir. Je n’attends rien du tout, mais ça ne signifie pas non plus, que je ne ferai pas du mieux possible», ajoute Auriol.

Pilotage naturel
«Aujourd’hui, on est arrivé à un très bon compromis avec les nouvelles WRC, avec de belles voitures qui ont beaucoup de puissance. Elles donnent une belle image du rallye… Malheureusement, c’est difficile d’en avoir. Il n’y a pratiquement que les constructeurs qui y ont accès. A moindre coût, l’idée serait plutôt se tourner ·vers une ancienne voiture d’avant 2016», poursuit-il.
Didier Auriol est un des meilleurs pilotes sur macadam, comme en témoignent ses très nombreuses victoires au Tour de Corse. «J’ai plus d’expériences sur asphalte. Ça sera peut-être plus naturel de revenir sur ce type de revêtement. Mais le plus important, que ça soit asphalte ou terre, c’est de courir des rallyes où je me sens bien, où c’est un pilotage naturel pour moi. Mais je n’irai pas en Finlande par exemple, je serai plus stressé là-bas. Après, il y a des rallyes sur terre que j’apprécie, comme en Argentine ou au Portugal», conclut-il.

Auriol, premier champion du monde français

Né en août 1958 à Montpelier, Didier Auriol est triple champion de France de rallye (1986/87/88). Il est le premier pilote français à remporter le championnat du monde, au volant d’une Toyota Celica (1994). Il a disputé son premier rallye mondial en 1984. Durant sa carrière, il a, entre autres, roulé sur MG Metro, Ford Sierra, Renault 5 Turbo, Lancia Delta, Toyota Celica, Toyota Corolla ou encore Peugeot 206. Redoutable sur asphalte, Auriol a notamment gagné le Tour de Corse à six reprises en WRC (1988/89/90/92/94/95).


Haja Lucas Rakotondrazaka

© L'Express de Madagascar
Bookmark and Share

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Sport
Vous êtes à Antananarivo :
Contactez nos journalistes :
  Tel. 034 00 301 50
         034 00 173 54

Vous êtes en province :
Envoyez les reportages de votre région !
Moov les diffusera
E-mail : editorial@dts.mg
Autres sites du groupe : www.telma.mg | www.mvola.mg