Vous êtes ici

14-01-2019 par Kanto

Après le « ravitoto sy henakisoa », la « varanga » est une spécialité malgache toutefois méconnue par beaucoup. Bien gras et bien tendre, ce plat a de quoi vous faire saliver ! La varanga se cuisine à base de filet de zébu émincé. Voici sa recette :

©Pinterest

 

Ingrédients :

  • Viande de bœuf 1kg ;
  • 4 c.à.s d’huile végétale ;
  • 4 oignons ;
  • 1 gousse d’ail ;
  • Sel, poivre ;
  • Eau.

 

Préparation :

  1. Découper la viande et mettre les morceaux dans une casserole. Recouvrir d’eau.
  2. Saler.
  3. Laisser cuire à feu moyen jusqu’à évaporation de l’eau.
  4. Pendant ce temps, éplucher et émincer les oignons, réduire l’ail en purée.
  5. Sortir la viande de la casserole.
  6. L’effilocher : enlever une par une les fibres de la viande cuite.
  7. Remettre la casserole sur le feu et chauffez-y l’huile.
  8. Faire suer les oignons dans la casserole, ajouter l’ail.
  9. Refaire cuire la viande effilochée avec les oignons et l’ail.
  10. Assaisonner selon le goût.
  11. Laisser cuire 5-10 min en remuant de temps en temps.
  12. Servir chaud avec du riz blanc et du rougail, sans oublier le « ro mazava ».

P.S : vous pouvez aussi cuisiner la varanga avec des légumes et encore plus d’épices pour relever le goût et l’odeur.

 

Petit moment histoire

La varanga est un plat qui date de l’époque du Roi Ralambo. En cette période d’antan, c’était une fierté de préparer un plat de cet acabit : riche en glucides.

Il fallait laisser mijoter la viande avec de l’huile et du sel durant 2 jours et 1 nuit, pour la rendre tendre. La cuisson se faisait avec du « afo kitay » et une grosse marmite en terre cuite. La tâche était principalement assignée aux femmes, qui prenaient des heures et des heures pour effilocher la viande. La varanga était un plat réservé aux moments festifs, notamment durant le Fandroana sur les Hautes Terres Centrales.

 

Kanto Andraina