Vous êtes ici

21-01-2021 par Moov.mg


 

Une course contre la montre pour les dirigeants de la Jirama. Quelques heures après avoir expliqué à la presse les détails du nouveau plan tarifaire « optima », les dirigeants de la société d’Etat ont été complètement désavoués par le gouvernement. L’Etat leur donne 48 heures pour reconsidérer cette nouvelle tarification. « Le tarif de l'électricité appliqué par la Jirama doit être aligné au pouvoir d'achat de la population après cette crise sanitaire », indique le communiqué du conseil des ministres. Cette décision est un véritable coup de massues pour les dirigeants de la Jirama.

Vonjy Andriamana et son équipe se trouvent ainsi sur une chaise électrique avec cette décision du gouvernement. L’ancien cadre de l’électricité de France (EDF) doit trouver dans le plus bref délai une solution idoine à ce que le gouvernement appelle « une hausse de tarif ». Quitte à revenir sur sa décision dans l’application d’optima. « Une révision à la hausse ne devrait pas encore être effective pour le bien de chaque ménage d’autant que la Jirama bénéficie d’une subvention à plusieurs milliards d’ariary. Une telle décision ne devrait être prise sans avoir consultée le ministère de tutelle et du gouvernement », assène le communiqué du conseil des ministres.

Depuis ce mois de janvier, le nouveau plan tarifaire Optima est entré en vigueur. Avec cette initiative, les dirigeants de la compagnie prônent une baisse de tarif pour de nombreux usagers surtout les couches vulnérables et à la mise en place progressive de la péréquation tarifaire nationale. « 80% des abonnés de la Jirama bénéficient d'une baisse de leur facture à consommation égale. Cette baisse peut aller jusqu'à 15% pour tous les clients du tarif social, de 6,26% pour ceux consommant moins de 130kwh par mois », a expliqué Vonjy Andriamanga, directeur général de la Jirama lors d’une rencontre avec la presse mercredi après-midi.

Dans le tarif social, le prix de l’énergie baisse de 141 ariary à 130 ariary pour une consommation moins de 50 kWh. La deuxième tranche de consommation est facturée à 764 ariary le kWh. Pour le plan tarifaire économique, le tarif du kWh est aligné à 340 ariary contre 370 ariary ou 413 ariary ou 560 ariary selon la zone tarifaire avec l’ancien mode de tarification. Au-delà de 130 kWh, le prix de l’énergie est de 764 ariary. Dans son ensemble, le tarif social concerne 254 000 clients de la Jirama et l’économique 265000 abonnés tandis que les tarifs conforts et super conforts touchent respectivement 19000 et 23000 clients de la compagnie.

Lova Rafidiarisoa


Moov.mg