Vous êtes ici

29-07-2019 par Midi Madagasikara


Copyright Image : Pixabay

La femme du chauffeur était à bout de nerf de voir son mari de chauffeur de taxi-brousse sur RN7, partir sans cesse. Il doit y avoir quand même des tours de service pense-t-elle, et non déserter le foyer conjugal pendant des semaines.

La semaine dernière, son mari était de passage à Toliara. Elle fouilla discrètement les poches de son mari. Elle confisqua les clés de contact du taxi-brousse. Elle les jeta tout bonnement au WC. Le lendemain, au moment du départ à 8h00, les bagages sont bien ficelés là-haut, les passagers prêts à monter en répondant à l’appel du receveur. Le chauffeur tardait à joindre son poste. La coopérative devait prendre une décision devant la carence. Les clés restaient introuvables, et pour cause…

Il a fallu procéder à un transbordement sur une autre voiture. Au grand désespoir de la femme, son mari-chauffeur fut convoqué à la police. Elle fut obligée de fouiller les clés aux fosses d’aisances  .

Charles RAZA