Vous êtes ici

11-05-2022 par L'Express de Madagascar

En déplacement à Amparafaravola, hier, le président de la République a inauguré une infrastructure agricole. Il en a profité pour régler ses comptes avec ses détracteurs.



Cinglant. Andry Rajoelina, président de la République, a é té cash, hier, durant son discours à Ambodirano, dans le district d’Amparafaravola. Surfant sur la cérémonie d’inauguration du système d’irrigation au Sud-Ouest du lac Alaotra, il a asséné des semonces sur ses adversaires politiques.
Alors que l’Alaotra, notamment, Ambatondrazaka qui en est la principale ville est réputée comme lui étant hostile, le locataire d’Iavoloha lance, «certains disent qu’Ambatondra­zaka leur appartient, mais ils ont tort». Rappelant les résultats de la présidentielle à Ambatondrazaka, où il a obtenu 50,19% des suffrages exprimés, le Chef de l’État soutient que la capitale l’Alaotra est sous la bannière orange. Une marée orange qui l’a accueilli et accompagné tout au long de la cérémonie d’hier, à Ambodirano.

De prime abord, le Chef de l’État n’a pas digéré le déplacement de Marc Ravalomanana, ancien président de la République, et ses ouailles, à Ambatondrazaka, le 30 avril. Durant un meeting, en cette occasion, le fondateur de l’empire Tiko et les élus de sa formation se sont employés à tirer à boulet rouge sur l’administration Rajoelina. Hier, le locataire d’Iavoloha a donc décidé de régler ses comptes avec ses détracteurs. «Alors que je n’ai encore rien fait, Ambatondrazaka m’a témoigné son amour. Qu’en sera-t-il avec tout ce que nous avons fait et allons encore faire?», riposte-t-il.

«J’ai démontré mon amour envers Ambatondrazaka par le travail, et je suis confiant que vous m’en témoignerez en retour le moment venu», ajoute Andry Rajoelina. Le Président a abattu la carte des projets d’infrastructures construites ou en cours de construction dans la capitale de l’Alaotra et les districts environnants. Des travaux pour affirmer la présence de l’État, explique-t-il. Sur sa lancée, il annonce qu’Ambatondrazaka figure dans la liste des localités qui verront le coup d’envoi de la construction d’un nouvel hôpital, à partir de cette année.

Afin de porter l’estocade à ses adversaires politiques qui visent à reconquérir l’Alaotra, Andry Rajoelina sort son atout, qu’est la réhabilitation de la Route nationale numéro 44 (RN44). «Je ne trahirai pas le Velirano que j’ai fait», scande-t-il, en ajoutant, «alors, le chantier est en cours ou pas? Les travaux avancent ou non? Lorsque viendra le jour de l’inauguration de la RN44, ceux qui persistent à fermer les yeux risquent de ne plus les rouvrir».

La première phase des travaux de réhabilitation de la RN44 est en effet terminée. Un tronçon de près de 60 kilomètres entre Marovoay et Amboasary, qui comprend cinq ponts, est entièrement bitumé et aménagé. La distance peut être bouclée en une heure, avec une allure correcte, s’il fallait au moins trois heures en tout terrain, auparavant. La deuxième phase du projet, qui va jusqu’à Vohidiala, est en cours.