Vous êtes ici

21-07-2021 par Midi Madagasikara

La correction des copies du BEPC a déjà démarré et la transcription des notes est prévue lundi prochain pour Tana-ville. Les résultats seront ainsi connus d’ici peu. D’après les premières impressions des candidats, les épreuves ont été à leur portée.


Copyright Image : MEN

Célérité. Tel sera le maître-mot dans le traitement des résultats du BEPC, selon l’annonce faite par la ministre de l’Education nationale (MEN), le Dr Marie Michelle Sahondrarimalala lors de sa descente au Lycée moderne Ampefiloha (LMA), lundi dernier. « La correction débutera cette semaine-même et des efforts seront déployés par tous les responsables concernés pour que les résultats soient publiés dans les plus brefs délais », a-t-elle annoncé. Cependant, elle s’est abstenue d’avancer une date précise par rapport au calendrier y afférent. Elle a aussi fait savoir que plusieurs étapes doivent être franchies avant l’annonce des résultats comme le brassage des copies afin d’éviter que les candidats ne soient identifiés. 168 centres de correction sont enregistrés sur tout le territoire national. 

La majorité des candidats rencontrés à la sortie des centres d’examen ont trouvé les sujets à leur portée. C’est le cas pour les épreuves de Sciences de la vie et de la terre (SVT) et de Français. N’empêche que certains d’entre eux ont eu des difficultés pour la rubrique expression écrite durant l’épreuve de Malagasy. « Nous étions amené à faire une dissertation sur l’expression : Aleo misoroka toy izay mitsabo. Nous avons déjà traité le sujet en classe mais il faut avouer que ce n’est pas toujours évident au moment de l’examen », selon Nirina R, candidate au CEG Antanimbarinandriana. Comme à l’accoutumée, nombreux d’entre eux ont trouvé les mathématiques difficiles, la crispation s’est lue sur les visages hier. Pour cette matinée, les candidats affronteront l’épreuve d’Histoire-géographie et d’Education civique ; et l’après-midi sera consacré aux Sciences physiques.

Cette session 2021 a été marquée par l’assiduité des candidats. Le taux d’absentéisme a connu une baisse pour la circonscription scolaire (CISCO) de Tana-ville. Selon le chef de cette Cisco, Lalaina Ramananantony, 1 077 candidats ont manqué à l’appel pour la première journée des épreuves, soit un taux d’absentéisme de 3,99% sur les 26 987 inscrits. L’année dernière, 4,38% des candidats n’ont pas composé. Le chef de centre du CEG Antanimbarinandriana, Lanto Ravololomanana, a également confirmé ces dires et a indiqué que 24 sur les 1 194 inscrits ont manqué à l’appel dans cet établissement,si pour le Lycée Rabearivelo, 87 sur 1 431 candidats sont enregistrés dans le registre des absents.

Dans l’ensemble, les épreuves se sont déroulées dans le calme sur tout le territoire national, d’après le MEN. Pour la plupart, les centres d’examen ont ouvert leurs portails dès 6h, l’appel a débuté à 7h30 et les épreuves ont commencé à 8h tapantes. À rappeler que 325 253 inscrits sont enregistrés pour cette session 2021. Ils sont répartis dans 10 947 salles et 1 056 centres d’examen.

Narindra Rakotobe