Vous êtes ici

17-05-2021 par Midi Madagasikara

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a clôturé définitivement la Révision annuelle de la Liste Electorale (RALE) 2020-2021 le 15 mai dernier.


Copyright Image : © Midi Madagasikara

 

Suite à la période d’inscription sur la liste électorale, qui s’est étendue du 1er décembre 2020 au 15 février 2021, 405.284 citoyens ayant 18 ans et plus, encore non-inscrits ont rejoint le rang des électeurs à Madagascar. Ainsi, après la période de vérification, soit 20 jours après l’arrivée des listes auprès de chaque fokontany et les différentes opérations de dédoublonnage effectuées au niveau des districts, le nombre des électeurs à travers toute l’île a atteint les 10.512.419, soit une augmentation de 1,26% par rapport à la précédente révision annuelle. 4.859.649 de ces électeurs représentent la gente féminine soit 46,23% et 5.652.770 sont des hommes soit 53.77%. Malgré la situation difficile causée par l’épidémie de la Covid-19, la CENI a été contrainte de suspendre les sensibilisations de proximité et les différentes réunions avec les parties prenantes (cadre de concertation) et a privilégié les supports audiovisuels et les publications sur les réseaux sociaux pour sa campagne de sensibilisation à la RALE 2020-2021.

 

Collaboration. Dans cette optique, la CENI a notamment actualisé ses spots de sensibilisation selon les nouvelles réformes légales régissant la RALE. Des spots qui ont été diffusés sur les ondes des chaînes publiques. Elle a également travaillé de près avec des organisations de la société civile, dont les grandes lignes de la collaboration se sont focalisées sur l’inscription et la vérification de la liste électorale. Certains districts ont bénéficié, par ailleurs, d’un suivi spécifique afin d’améliorer la gestion de leur liste électorale. Pour atteindre plus de citoyens, les réseaux sociaux ont été utilisés afin de sensibiliser les internautes, surtout les jeunes.

 

La CENI réitère cependant que même avec tous les efforts qu’elle a déployés, rendre la liste électorale fiable et exhaustive est l’affaire de toutes les parties prenantes aux élections, à commencer par les citoyens, en passant par les différentes instances étatiques et non gouvernementales jusqu’à l’organe de gestion des élections. En effet, la CENI ne peut faire cavalier seul.  Chacun se doit de prendre ses responsabilités pour renforcer davantage le processus démocratique à Madagascar.

 

Recueillis par Dominique R.