Vous êtes ici

21-05-2022 par Midi Madagasikara


Ouf de soulagement pour les tenants du pouvoir. L’Union européenne, par l’intermédiaire de la Banque Européenne d’Investissement (BEI), officialise son soutien à la réalisation du projet de réhabilitation de la route nationale numéro 13 reliant Tolagnaro à Ambovombe. La BEI est très heureuse d’annoncer qu’en adéquation avec ses procédures internes, les avis de non-objection nécessaires pour l’avancement de la supervision des travaux de la RN13 entre le port de Tolagnaro et Ambovombe ont été bien émis, et que le prochain décaissement des fonds est en cours de préparation avec l’Agence Routière. C’est ce qu’annonce la BEI dans un communiqué publié hier. D’après les informations, Bruxelles aurait déjà donné son feu vert par une décision de non-objection prise il y a environ deux semaines. Les travaux de réhabilitation de la route nationale 13 pourront donc débuter bientôt, même si pour l’heure aucune date n’a été avancée pour le coup d’envoi des travaux.

D’après les informations, le président Andry Rajoelina prévoirait un déplacement dans le Sud incessamment pour officialiser le lancement officiel des travaux. Nul n’ignore en effet que cette RN13 est un projet qui lui tient à cœur. C’est aussi un projet dont l’enjeu politique est de taille. Un défi énorme pour l’avenir politique de l’actuel homme fort du pays qui a déclaré qu’il mettrait fin à sa carrière politique si cette route n’était pas réhabilitée. En tout cas, avec cette annonce de la BEI, on peut affirmer que la sanction que la Banque mondiale a infligée à la société Colas n’a donc eu aucune répercussion sur le projet RN13. Faut-il rappeler que c’est cette entreprise française qui a décroché le marché de la construction de la route Fort Dauphin – Ambovombe.

À noter que ce financement de la Banque européenne d’investissement concerne la portion de la RN13 reliant Ambovombe Androy jusqu’à Fort Dauphin. La portion Ihosy – Betroka quant à elle sera réhabilitée par les fonds propres de l’Etat Malagasy, a-t-on fait savoir. D’ailleurs, d’après une source auprès du ministère des Travaux publics, la procédure est déjà en cours en ce qui concerne cette portion de route. La question est toutefois de savoir si la RN13 sera complètement achevée avant la fin du premier quinquennat du président Andry Rajoelina en 2023.

Davis R